Le grand risque

Posted on 28 novembre 2012

0


LES RECOMPENSES POUR LE SERVICE mené à bien par les Serviteurs sur Terre ne manqueront pas d’être substantielles. Comme il existe une multitude d’épreuves et de défis sur la planète, particulièrement en cette époque, le mérite spirituel et le progrès que connaîtront les Serviteurs diligents qui accomplissent leur mission seront importants. Cependant, la descente dans la réalité de la troisième dimension entraîne en même temps un grand risque, particulièrement pour les Serviteurs qui ont largement dépassé le besoin de leçons sur le plan physique. En effet, chaque âme qui est exposée aux grandes tentations et influences négatives qui règnent sur cette sombre planète, court le danger de générer un nouveau et indésirable karma. On pourrait considérer la planète Terre comme une sorte d’école d’entraînement intensif qui favorise un progrès rapide pour tous ceux qui choisissent d’agir avec sagesse quand les opportunités se présentent, et cela est très bien pour les Serviteurs qui répondent positivement et de manière désintéressée à leurs appels au réveil. Cependant, le danger le plus terrible et le plus grave qui menace les Serviteurs sur Terre est celui d’une réelle rétrogression spirituelle, et cela est un péril très réel qui fut reconnu par tous les Serviteurs avant leur incarnation volontaire.

Affectés par l’influence négative des forces opposées partout présentes sur Terre aujourd’hui, beaucoup de Serviteurs eux aussi oscillent aux alentours ou même s’éloignent du taux minimal vibratoire requis pour une récolte réussie hors de la réalité de la troisième dimension. Ceci est dû essentiellement à la paresse spirituelle et, par conséquent, à un oubli prolongé de par leur propre faute. Au lieu de se mettre à être utile et dévoué à l’humanité et, de cette façon, aider autrui à se lever avec eux pour accueillir la Nouvelle Aurore, beaucoup de Serviteurs aujourd’hui ne sont toujours pas conscients de leur propre identité et de leur devoir envers le monde. Dans leur inertie, non seulement ils courent le danger de mettre en péril leur mission personnelle et d’annuler certains des effets positifs cumulés de leurs propres efforts accomplis durant peut-être de nombreuses incarnations, mais ils sont aussi responsables de faire faux bond à leur âme groupe. Et comme si ceci n’était pas assez regrettable, la conséquence la plus dévastatrice de la perpétuelle torpeur d’un Serviteur est qu’il risque d’être évincé, pour une période indéfinie, peut-être de manière irrémédiable, et de se retrouver parmi le flot stagnant des âmes qui ne remplissent pas les conditions exigées pour réussir au Temps des Récoltes. Les Serviteurs qui, dans leur oubli, ont accumulé un nouveau karma courent le danger à la fois de ne pouvoir être récoltés eux-mêmes et donc d’être forcés, par loi karmique, de se réincarner de nouveau dans le futur sur une planète physique côte à côte avec les membres de l’humanité qui, comme eux auront échoué à l’examen de passage. Tel est l’éminent risque pris par tous les Serviteurs qui sont descendus de la densité de leur patrie d’origine pour faciliter la transition de l’humanité à l’époque actuelle ; cette entreprise risquée comporte le très grand péril d’être relégué pour un nombre imprévisible d’incarnations à un niveau inférieur d’existence de celui dont ils provenaient au commencement de leur mission volontaire. Par conséquent, il est vital à présent que les Serviteurs, qui ne sont pas encore éveillés, acceptent l’aide offerte par ceux qui appartiennent à leur propre âme-groupe ou une âme-groupe en affinité avec eux et qui seront conduits à faciliter leur processus de réveil  en ce moment particulièrement critique.

Le danger de se lier karmiquement sur le plan physique constitue le plus grand défi auquel doivent faire face tous les Serviteurs ; suite à leur départ de la Terre après l’échéance planétaire, les Serviteurs déchus devront faire face à un retard incalculable sur la route sans fin de la vie. Toute pensée, sentiment ou action consciemment émise sans amour crée des répercussions karmiques défavorables. On ne saurait trop insister sur le besoin critique pour les Serviteurs de comprendre la nature des sérieux dangers auxquels ils sont constamment exposés durant leur mission, et sur l’exigence vitale pour eux de bien discerner les occasions correspondantes que ces dangers présentent. Pour réussir, les Serviteurs doivent apprendre à percer à jour l’illusion de la séparation, inhérente à l’expérience de troisième densité, et pratiquer l’acceptation et l’amour à travers toutes les dualités apparentes. L’amour est la plus grande aide à la ressouvenance pour les Serviteurs, et chacun ferait bien de toujours garder à l’esprit que seul l’amour inconditionnel est libre de karma !

C’est une exigence immuable de la loi cosmique que tout karma doit être soldé au sein de la densité dans laquelle il a été accumulé : « Vous récolterez ce que vous avez semé ». Aujourd’hui un grand nombre de Serviteurs se tiennent chancelants au bord d’un abîme séparant le succès de l’échec. Beaucoup, dans leur oubli, ont en effet attiré à eux un nouveau et néfaste karma durant leur séjour sur Terre, soit dans leur présente incarnation ou dans des vies précédentes. Il est impératif que ces individus comprennent bien qu’ils vivent dans des temps de grâce sans précédent et que tout leur karma passé peut être rapidement résolu comme jamais auparavant, s’ils devaient prendre les bonnes décisions aujourd’hui. Les énergies du Verseau sont particulièrement favorables à une libération rapide des schémas psychologiques et émotionnels préjudiciables passés. Cependant, si les Serviteurs ne réussissaient pas à se préparer à la réception de cette grâce, s’ils devaient persister dans leur égocentrisme ou réagir dans l’ignorance aux symptômes de purification, et par conséquent s’ils n’arrivaient pas à s’acquitter de chaque dette karmique qui leur reste avant le Jour du Jugement, alors il est garanti qu’ils se retrouveront en incompatibilité avec l’âme-groupe dont ils faisaient une fois partie, lorsqu’elle se préparera à s’élever au prochain niveau de l’expérience évolutionnaire qu’elle aura méritée collectivement.

Durant l’inévitable processus évolutionnaire à travers lequel l’âme-groupe réclamera sa part du grandiose investissement fait il y a très longtemps, ses parties corrompues (à savoir les Serviteurs qui sont devenus karmiquement contaminés) seront nécessairement rejetés à l’examen de passage et ne pourront pas passer avec le plus grand ensemble. A cause du résidu karmique non résolu qui sera devenu une partie intégrante de leur conscience, ces Serviteurs se sépareront de leur âme-groupe et, par la loi, devront se réincarner dans des sphères de vibration inférieure afin de solder leur karma nouvellement acquis.

Une telle rétrogradation impose certainement un retard considérable, quoiqu’incalculable, dans la continuation du cheminement de ceux qui sont concernés ; pourtant, même si ce retard est sans conteste sérieux et regrettable, la Loi universelle de Compensation ne connaît néanmoins aucune indulgence partiale et ne peut donc avoir de sympathie particulière envers ceux qui sont recalés. Ces âmes de Serviteurs assombries qui doivent être expulsées du courant de vie actuel de leur groupe ont clairement besoin de plus d’expériences dans les mondes inférieurs ; et cette expérience leur sera donnée, même si cela peut signifier un nombre incalculable de vies supplémentaires, dont beaucoup seront mornes et pourront comporter beaucoup de souffrance à l’intérieur de ces sphères plus grossières.

Tel est donc le pire résultat possible de la mission volontaire d’un Serviteur : se perdre côte à côte avec d’autres âmes restées à la traîne qui pareillement ne peuvent pas entrer dans le Nouveau Monde pour une période indéfinie. Cependant, qu’il soit maintenant redit à chaque Serviteur dans toutes les parties du monde qu’aujourd’hui la grâce des temps actuels leur offre une occasion sans précédent. Puisse chaque Serviteur reconnaître l’appel au service et en utilisant par la suite leur propre libre arbitre avec sagesse et désintéressement, puissent-ils devenir un atout contribuant à la Victoire attendue depuis des siècles et maintenant imminente, aboutissement final de nombreux cycles ; puissent-ils ainsi s’assurer leur propre promotion spirituelle au Temps des Récoltes.

Publicités