Le mécanisme de la pensée selon Sévigny – Résumé des capsules du bonheur

Posted on 28 novembre 2012

0


Daniel Sévigny vous propose gratuitement de recevoir chaque jour une capsule de bonheur de quelques minutes. Très courtes, très claires, ces vidéos tendent à nous pousser à songer au mécanisme de notre pensée et traite de divers problèmes, de l’insomnie, l’angoisse à la jalousie, mais aussi de points de répères pour avoir une pensée plus constructive et de ce fait attirer plus de bonheur dans notre vie. Vous pouvez trouver ces capsules très intéressant pour devenir le maître de vos pensées sur son site : http://www.lesclesdusecret.com/site/home.asp.  Quant à moi,  je vous propose d’avoir toujours sous la main le résumé de ces capsules fait avec amour !

Attention, comme tout, l’intention du cœur prime ! Il faut que la bulle vibratoire soit en harmonie avec la pensée ! Lorsqu’il est question de choix et que nous souhaitons trouver les réponses, il faut aussi bien sûr pouvoir assumer ses réponses. Certains choix sont difficiles, certaines réponses font mal. Pourtant, si l’on maîtrise son mécanisme de penser, nous nous dirigeons immédiatement et chaque jour plus sur la route de notre bonheur.

1.       La personne la plus importante

Arrêter de se critiquer, de se dévaluer !
Assumer le fond véritable de sa pensée dans toutes les situations !
Avoir l’amour de soi, être la personne la plus importante.
S’épanouir en harmonie avec son moi profond.

J’assume le fond véritable de ma pensée dans toutes les situations de la vie. J’ai l’amour de moi-même en toutes circonstances et je suis la personne la plus importante. Je m’épanouis chaque jour en harmonie avec mon moi profond, et cela immédiatement.

2.      Les roses rouges
Tout n’est que pensée avant de devenir réalité !
Partager l’énergie de la rose rouge avec les personnes avec qui nous connaissons des tensions.
Varier les images : pluie de pétales, bouquet, tapis, …
La rose rouge = amour + puissance
On peut aussi se l’adresser à soi-même pour recevoir un moment de grande joie.

J’envoie immédiatement un beau bouquet de rose rouge à …… Ce bouquet réharmonise ma relation avec …. immédiatement.

3.      Le merveilleux
Lorsqu’on nous demande comment l’on va à « ça va merveilleusement bien ! »
Lors de journées grises où tout va mal, il est important de rester serein.
Quand on se dit que la vie va merveilleusement bien, on attire de l’énergie positive, optimiste, de l’espoir et le merveilleux dans notre vie.

–          Univers Infini, je vais merveilleusement bien ! J’attire le merveilleux dans ma vie immédiatement ! Je partage du merveilleux avec chaque personne que je croise aujourd’hui !
–          Vivez une merveilleuse journée !

4.      La prospérité

L’argent est une énergie, il faut donc l’apprivoiser. La loi de la prospérité a beaucoup de répercussions sur l’équilibre financier.
–          Ne jamais se fâcher dans une situation impliquant de l’argent, toujours rester dans la joie !
–          Changer sa manière de penser : j’ai de la chance,  et j’ai le droit de vivre dans l’abondance et l’aisance financière.
–          Au moment des transactions financières, il faut se dire intérieurement : cela me revient décuplé ! (mettre des aide-mémoires recto-verso pour que cela devienne automatique)

Je vis dans l’abondance et l’aisance financière immédiatement. J’ai beaucoup de chance. Chaque fois que je débourse de l’argent pour quelque chose, cette somme me revient décuplée !

5.      Mécanisme de la pensée
Bêta : conscience
Alpha : subconscient
Têta : surconscient
Si alpha et bêta sont constructifs, alors têta = succès.

6.      Le saboteur
Le saboteur détruit notre évolution et est notre pire ennemi. Le saboteur représente chacune de nos pensées négatives. On peut arriver à le contrôler pour entretenir des pensées positives.

Je prends conscience de mon saboteur immédiatement et pour toute la journée. Je remplace chacune de mes pensées destructrices ou négatives par des pensées positives et constructives dans le plus bref délai !

7.      Les règles d’or
La pensée est de l’énergie à l’état pur et est très puissante. Les trois règles : l’énergie ne pense pas, ne réfléchit pas et n’analyse pas ! Cela signifie donc que l’énergie donne tout ce qu’on lui demande par pensée et sans restrictions ! L’énergie est inépuisable, on peut faire de très nombreuses demandes par jour.

Je reçois de l’univers infini ce que je pense. Je fais donc attention à mes pensées immédiatement pour vivre une journée merveilleuse et très constructive !

8.      Le temps
Le temps n’existe pas en énergie ! Ajouter immédiatement dans la pensée voulue. Pour les objectifs à plus long terme : «  dans x temps, j’ai …. Et cela immédiatement ! » pour accélérer le processus de réalisation. Utiliser donc les termes aujourd’hui, dans le plus bref délai, immédiatement.

9.      Les chiffres

Les chiffres, les nombres quantitatifs n’existent pas dans l’énergie. On ne peut donc pas demander trois jours de congé. Par contre, les chiffres en tant que valeurs nominatives existent, on peut donc demander  à l’univers de jouer en notre faveur pour une adresse, un no de dossier, etc.

10.   La distance et les mesures
La distance et les mesures n’existent pas dans l’énergie. Evitons donc de situer en km, situons en fonction de la proximité de l’endroit.

11.    L’argent
L’argent n’existe pas en énergie ! Il faut donc utiliser la loi de prospérité.

12.   Le poids
Univers infini, tout ce que je mange et ce que je bois est en parfaite harmonie avec mes besoins physiques, me maintient à mon poids idéal et je reste en parfaite santé, et tout cela immédiatement !


13.   La précision
La précision est une des grandes clés de l’univers. Tous les détails dans une formulation sont importants ! Il faut réfléchir vivement avant d’employer une formulation. Il faut être clair et précis. Exemple : que le meilleur m’arrive à le meilleur de quoi ?

Univers infini, je suis précise et claire dans chacune de mes formulations, et cela immédiatement ! Chaque formulation que j’envoie à l’univers est chaque jour plus efficace. Je maîtrise immédiatement les ordonnances et les règles d’une excellente formulation, je me rends compte de mes erreurs de formulation tout de suite pour les corriger et amener ce que je désire dans ma vie !

14.   La douceur
La douceur est une énergie et une loi naturelle de l’univers. La douceur ne se trouve pas dans la manière de formuler mais bien sur le ton que l’on utilise pour formuler. Il est impératif que la douceur soit au cœur de la formulation, c’est une question de respect envers l’univers.

15.   Le respect
Le respect est une grande énergie de l’univers. Nous devons respecter l’énergie et non la gaspiller. Chaque chose que nous gaspillons, nous le payons, car tout est interrelié !

16.   L’obsession
38 800 pensées par jour à apprivoiser. L’obsession doit être contrôlée, car elle fait partie du côté négatif de l’énergie. On peut faire une infinité de formulations différentes par jour, mais pas plus de trois fois la même demande pour éviter de devenir obsédé dans l’obtention d’un but précis. Ces trois demandes doivent être faites à un moment différent de la journée pour que cela imprime l’énergie de manière plus efficace sur la Terre. Il est donc très important de lâcher prise, d’éviter d’être dans l’attente. Les résultats viendront dans le lâcher prise puisque la demande a été faite ! Il ne faut pas tomber dans l’expérience du vouloir, mais faire comme si on avait déjà ! La réussite peut arriver à la dernière minute, il faut donc rester confiant.

Univers infini, après chacune de mes formulations, je lâche prise et je fais confiance à l’Univers.

17.   La confiance

La confiance, c’est le fait de n’avoir aucun doute. Pour éliminer le doute, nous pouvons faire des formulations, et rester principalement patient. Le saboteur friche constamment notre fond de pensée : il est issu de notre schéma de pensée et est renforcé par des circonstances négatives à l’extérieur. Pour se défendre du saboteur ; il faut le connaître, le comprendre et savoir comment il agit dans le mécanisme de la pensée. C’est impératif, car le doute annule la formulation ! Il ne faut pas se fâcher, mais devenir conscient des procédés du saboteur.

Univers Infini, chaque jour, j’ai de plus en plus la foi, et ceci immédiatement. Je suis attentive au doute qui m’assaille de temps à autre, pour le transformer en pure confiance en l’univers et en moi-même, et ceci immédiatement. Chaque jour, j’ai de plus en plus confiance en l’univers et en moi-même.

18.   La religion et le péché

Le saboteur sera toujours présent, mais il peut être maîtrisé aisément. Le saboteur rend triste et malheureux. Mon saboteur s’appelle Ombrella (parapluie alors que la pluie d’énergie est positive, ombre est là !).

19.   Les apostilles
L’apostille est une loi de l’univers. C’est une adaptation en marge sur des notes, des contrats, autres. Lorsqu’on a une réponse positive, il faut reconnaître que c’est l’univers qui en est responsable (ce n’est ni la chance ni le hasard !), sinon on brise la loi de confiance en ne  reconnaissant pas son rôle  et il faut du temps avant de pouvoir rétablir cette confiance !

20.  La conjugaison
La conjugaison de nos affirmations doit toujours être au présent. Le présent est en harmonie avec les ordonnances. Utiliser donc les termes aujourd’hui, dans le plus bref délai, immédiatement.

21.   Les assertions
Les énergies sont cumulatives, dans les deux sens. Par exemple, si on emploie « y a pas de problèmes », l’univers enregistre « y a des problèmes ». Il faut éviter toutes les expressions à connotation négative : c’est l’enfer, c’est terrible, ça me tue, … Il faut aussi éviter les mots faibles comme espérer, qui accepte d’emblée la réussite et l’échec. Par contre, lorsque l’on souhaite, on permet à l’énergie d’accompagner dans le désir des intentions de l’autre. L’énergie de l’univers est comme l’air qu’on respire : on la prend, elle nous appartient.

Univers infini, je formule chacune de mes pensées positivement, et cela immédiatement. Je suis attentive aux expressions que j’utilise à chaque instant, et ce, immédiatement. Je remplace chaque expression négative par une expression positive tout de suite.

22.  Défense du saboteur
On doit bien s’assurer en formulant d’utiliser le bon verbe et le bon mot. Pour éliminer le saboteur, il est utile de se dire « je coupe net », « j’annule » lors d’une pensée négative. On remplace tout de suite la pensée négative par son contraire. Attention, bien le ressentir dans sa bulle vibratoire, car sinon c’est la pensée négative qui a pris le dessus. Lorsque le saboteur est agressant (angoisses, inquiétudes,…), il faut s’imaginer que l’on le bat. On peut aussi aller aux WC et tirer la chasse d’eau lorsqu’il revient de manière incessante.

23.  Les événements
Les situations imprévues sont parfois dévastatrices. Quand une situation se présente, nous avons le pouvoir pour en changer le cours. Il faut toujours être à l’écoute de soi et n’accepter que ce qui nous convient parce que nous sommes la personne la plus importante. Il faut éviter que les circonstances prennent le dessus, il faut prendre le contrôle de la situation.

24.  Les buts
Dès que l’esprit conscient est en activité le matin, en sortant de son lit, on peut dire :
Univers infini, je vis une journée constructive et merveilleuse. Je suis immédiatement en pleine forme et de super humeur. Je parviens tout de suite à chacun des buts à court, moyen et long terme que je me suis fixé. Aujourd’hui, je suis attentif à mon mécanisme de pensée et à ma façon de m’exprimer. Chaque jour cela devient de plus en plus facile pour moi, et ce immédiatement.

Si l’on n’a pas de buts : « UI, j’ai des buts qui motivent mon existence et qui correspondent à ma personne et à mon portefeuille financier. »

25.  La prise de pouvoir et le lâcher
Il faut éviter les mots limitatifs comme : à peu près, peut-être, néanmoins, presque, probablement,  si possible, rien, peu, un peu,… Il faut plutôt apprendre à parler en superlatifs et utiliser des mots puissants en énergie comme fabuleux, extraordinaire, grandiose, génial, merveilleux, … Nous ne pouvons pas formuler à la place d’un autre, même si cela part d’une bonne intention, car cela équivaut à une prise de pouvoir sur l’autre. On peut uniquement aider quelqu’un qui agit et manifeste l’intention de changer. Quoi qu’il est conseillé de se battre seul contre soi-même dans l’énergie pour devenir plus fort (exemple du papillon qui doit sortir seul de sa chrysalide pour avoir la force de vivre). Attention à la loi du retour : tout ce que nous faisons en pensées, en paroles et en actions nous revient trois fois (dans les 21 ans) ! C’est la grande loi de la justice divine. En conclusion, le lâcher prise est une clé essentielle !

26.  Le saboteur
On peut contrer le saboteur par  « j’annule », « je coupe net ». Ex : « tu n’y arriveras jamais ! »  L’intuition existe, c’est une faculté de notre supraconscience, mais en ce qui concerne les situations négatives, elles ont pour origine le saboteur. Il faut se représenter le système de la pensée comme un muscle. Plus il est développé, plus il est puissant. Il faut toujours se méfier du doute, car c’est une énergie d’annulation incroyable.

27.  L’insomnie
Lorsqu’on a du mal à dormir, c’est souvent à cause de pensées négatives ou parce qu’on est mal dans sa peau. C’est le saboteur qui crée donc la situation d’insomnie. Il faut donc couper net ! à « Je dors d’un sommeil profond et continu ».

28.  La confiance en soi
Il faut nourrir son esprit de confiance en soi, et ce, dans toutes les circonstances de la vie. On peut demander à l’univers de combler toutes les carences énergétiques de notre système mental. Le saboteur est là à tout instant pour détruire une démarche : tu n’en es pas capable, tu es nul, tu n’es pas assez intelligent, etc. il faut donc s’empresser de couper cette pensée du saboteur : « Univers infini, j’ai une très grande confiance en moi immédiatement ».

29.  Les angoisses et les anxiétés
Les angoisses provoquent un malaise psychique et physique. C’est provoqué par le sentiment d’imminence d’un danger qui peut prendre la forme de crainte, de l’inquiétude et même de la panique : transpiration, spasmes, étouffement, crampes,… C’est de nouveau le saboteur qui est à l’origine de cet état à « Je n’accepte pas tes pensées, Ombrella, je suis et je reste en parfaite santé et en parfaite harmonie avec mon environnement. » Il faut se battre avec le saboteur, c’est le seul moyen de réussir. « Univers infini, je contrôle mes angoisses immédiatement ! ». Il faut l’empêcher de semer le trouble dans nos pensées (par exemple dans l’attente d’une réponse) ! Evitons d’avoir des pensées contradictoires pour ne pas annuler le travail en énergie : « Univers infini, je suis calme et serein ! »

30.  La tricherie et le plagiat
Tricher : enfreindre les règles du jeu sans attirer l’attention dans le but de gagner ; enfreindre certaines règles et certaines conventions, agir de mauvaise foi. Quand on copie un CD par ex., on triche car on ne respecte pas les droits d’auteur. L’univers ne juge pas évidemment, mais il enregistre les énergies et donc les ondes négatives. La tricherie est l’énergie des faibles, et on en paie le tribut tôt ou tard.

31.   L’inquiétude
C’est l’état pénible causé par la crainte, l’incertitude, l’appréhension d’un danger. C’est donc de la projection, on se fait son cinéma, on dramatise. On peut faire une formulation pour chasser l’inquiétude. JE décide chaque instant, JE programme chaque événement comme je veux le vivre du début jusqu’à la fin, JE suis le producteur, le réalisateur, le scripteur du film « Ma vie ». Au lieu de laisser les inquiétudes prendre place dans mes pensées, je décide les pensées que je veux ! « Univers infini, mes inquiétudes cessent immédiatement ! »

32.  La crainte
C’est l’anticipation q’une chose à venir, une forme d’inquiétude collective. « Univers infini, j’ai un emploi stable, permanent et des collègues agréables et sympathiques et ce, dans le plus bref délai. » Le saboteur va toujours tenter de semer la crainte en nous. Il faut gérer ses pensées pour que le meilleur arrive et non le pire ! La crainte est une anticipation d’événements qui se produiront dans le temps alors que l’inquiétude est une projection d’événements au présent.

33.  Les peurs
Faire attention à son mécanisme de penser est un exercice qui doit devenir un réflexe face à certaines situations. Le réflexe fait partie intégrante de notre personnalité. Pour dominer ses pensées négatives, il faut en avoir un parfait contrôle. L’énergie de la peur phobique : peur de la solitude, de la circulation intense, des orages, d’avoir peur, de l’ascenseur,… Le saboteur profite de cette situation. « Univers infini, je suis divinement protégé et j’arrive à destination en toute sécurité. L’avion que je prends est en parfait état mécanique et fonctionne à merveille. »

34.  La panique
Toujours respecter la 5ème loi : confiance-foi. La panique est une frayeur qui nourrit l’esprit et le corps en stress. Elle fait perdre le contrôle de la responsabilité de notre vie et de notre mécanisme de penser. Le saboteur en profite pour dominer notre esprit. Tout événement ponctuel négatif non prévu peut nous plonger dans un état de panique. Dans ces éventualités négatives, il est important de bien gérer ses pensées. « Univers infini, je suis calme et détendu. Je transmute la panique en énergie de paix immédiatement. »

35.  L’incertitude
L’incertitude est souvent présente quand on doit faire un choix dans sa vie. Demander un signe à l’univers pour faire ce choix est bien trop vague. Il faut être très précis : « Univers infini, j’ai une réponse nette, précise et claire à savoir si … ou si … et je sais reconnaître la réponse dans le plus bref délai. » Le saboteur peut alors vous rétorquer : « Tu n’auras pas de réponses vu que l’Univers ne pense, ne réfléchit et n’analyse pas ! ».  Pourtant, l’univers peut nous apporter la réponse grâce au taux vibratoire environnant.

36.  L’ennui
Le saboteur apprécie particulièrement l’ennui car l’oisiveté fait que l’esprit ne tourne à rien. Même en pensant que l’on ne pense pas, on pense ! Une personne qui s’ennuie est une personne qui n’a pas d’activités et ne fait pas l’effort de s’en créer. Se détendre, comme par ex. devant la télévision, peut faire du bien, mais ne doit pas devenir une priorité car l’oisiveté peut amener de nombreuses pensées négatives. Il est important de faire des activités que l’on aime. « Univers infini, j’ai la solution idéale pour occuper mon temps libre. Elle correspond à ma personnalité, à mon portefeuille financier et à mon épanouissement et je sais la reconnaître dans le plus bref délai. »

Univers infini, j’ai l’occasion rêvée de faire la connaissance de personnes en harmonie avec moi et nous nous lions chaque jour plus d’amitié sincère et généreuse dans le plus bref délai. Ces personnes sont … (à qualifier selon nos désirs). J’entretiens mes relations constructives et bienfaisantes dans la joie, la bonne volonté et l’amour et je suis totalement comblée et épanouie dans chacune de mes relations. Je discerne avec de grandes facilités les relations bienfaisantes des relations néfastes pour  moi, et ceci immédiatement. »


37.  Le ressentiment
Ce sont les pensées de haine, la rancune, la rancœur, … Une personne qui a du ressentiment entretient de l’amertume dû à une désillusion, une très grande déception ou à une mésaventure. Entretenir cette armature empêche d’ouvrir d’autres portes qui peuvent nous conduire à l’épanouissement. L’énergie de la haine, causale, attire des solutions négatives pour son évolution. Il faut apprendre à travailler sur l’intérieur pour préparer l’extérieur. Travailler sur le pardon sincère : écrire une lettre à la personne qui est la cause du ressentiment et conclure cette lettre en lui pardonnant. Dans les cas très dramatiques comme le viol, relire cette lettre tous les jours jusqu’au moment où les larmes ne coulent plus, et là, la brûler. C’est aussi intéressant de travailler sur le pardon des actes négatifs que nous avons fait, dont la responsabilité nous appartient.

38.  La haine
La haine entraîne la méchanceté, qui entraîne la violence, qui entraîne la vengeance. La seule énergie de la haine en développe trois ! La haine n’est jamais passagère dans la forme-pensée si on ne la transmute pas,  elle s’enregistre dans les cellules  qui restent infectées. Une haine refoulée a été entretenue par l’esprit et n’est qu’un ramassis de pensées négatives et méchantes, violentes et de vengeance. Il ne faut pas un semblant de pardon pour se donner bonne conscience pour se libérer de la haine. Il faut vraiment le vivre au fond de son cœur (envoyons plein de roses rouges aux personnes concernées).

39.  La loterie
Peut-on utiliser les lois de l’univers pour gagner à la loterie ? Oui, mais on ne gagnera qu’une petite somme car c’est impossible qu’une seule grosse somme soit gagnée par tous ! Il est plutôt intéressant de demander à l’univers la solution idéale pour notre problème financier plutôt que de demander de gagner à la loterie. Dans l’obsession que la loterie est la seule issue pour s’en sortir, on obtient rien. Etant dans l’attente d’un résultat, nous stagnons jusqu’au prochain tirage et nous nous empêchons d’évoluer autrement.

40.  Les négations
Les vibrations négatives des assertions, telles que ne pas, ne plus, aucun, jamais, sans et moins, se dirigent sur le mot qu’ils accompagnent. L’énergie est cumulative. Exemple : je n’ai pas de chance = vibrations négatives sur la chance ; y a pas de problèmes =vibrations sur le problème = renforcement ! Pour s’attirer des bonnes énergies : « Univers infini, je suis une personne choyée, privilégiée et je me réalise dans la joie de vivre. »

41.   Les nouvelles
Les nouvelles que l’on écoute ont une influence sur notre vie. L’information nous est présenté instantanément (guerre, famine, inondation) : morts, accidents, familles anéanties. Les médias ont pour rôle de nous informer mais apportent beaucoup de connotations négatives pour avoir le plus d’audimat possible. Evitons de juger ce comportement. Regardons les infos avec  l’esprit de transmutation à donner une autre forme à l’énergie en transformant les énergies négatives reçues par les infos par des pensées positives pour les personnes concernées par le drame exposé : par exemple envoyer des pensées de calme et d’antidouleur aux personnes blessées dans une explosion, envoyer des pensées de services d’urgence efficaces et rapides, envoyer des pensées éthiques, morales, humaines aux politiciens en temps de crise,…

42.  La mémoire
Avant le début d’un cours, il faut conditionner son mental : « Univers infini, je suis attentive et je comprends facilement … ». Le saboteur distrait, fait perdre confiance en soi ou fait travailler à la dernière minute. Pour étudier, lire le contenu de matière 3 fois consécutives (sauf pour les ouvrages de référence 1 fois car info générale) et utiliser l’énergie pour se calmer et se détendre (UI, je suis calme et détendu), pour se souvenir (UI, retourne dans ma mémoire chercher les réponses de … en telle matière).

43.  La culpabilité et le remords
La culpabilité détruit l’estime de soi. Elle peut venir d’avoir accompli volontairement un acte mal vis-à-vis de personnes (vol, profit, tricherie, mensonges, violence physique ou psychique,…). Il y a des personnes qui ont un problème de culpabilité envers elle-même. Celle-ci détruit la joie de vivre et perturbe le calme de l’esprit. La femme vit plus la culpabilité en général car elle se sent souvent responsable à tous les niveaux (enfants, couple, travail, …). Comment faire pour éliminer la culpabilité de son schéma de pensée ? Se sentir coupable équivaut à se punir pour une faute qu’on n’a pas commise ou qu’on absoudra par la suite. Il vaut mieux donc se pardonner et s’absoudre que de s’emprisonner dans la culpabilité, qui pousse à la passivité. Pour arrêter de vivre dans la culpabilité, il est aussi important d’accepter de laisser vivre aux autres la responsabilité de leurs choix. Pour retrouver la paix intérieure, il est efficace d’écrire une lettre de pardon à soi et à sa victime.

44.  Le pardon
Le pardon est le plus difficile à intégrer. C’est la clé de l’évolution en même temps qu’un calvaire psychologique à passer pour retrouver la paix intérieure. Arriver à maîtriser le ressentiment, la haine, la rancune, le rejet, l’abandon, les rumeurs ou la méchanceté apporte une grande estime de soi. Comment  pourrait-on évoluer dans la joie de vivre en évoluant avec des pensées aussi négatives ? Pardonner ne veut pas forcément dire renouer. On pardonne avant tout  pour son évolution et retrouver sa paix intérieure. Avant de partir en guerre contre une personne qui nous blesse, demandons nous si cette personne est impulsive et inconsciente du mal qu’elle engendre, si notre sensibilité n’est pas à fleur de peau ou si nous devrions faire plus de souplesse dans notre jugement. En ce qui concerne les actes ponctuels d’un détracteur, mieux vaut les ignorer et lui envoyer un énorme bouquet de roses rouges. S’il s’agit par contre de blessures profondes du passé, comme l’agression, le viol, l’abandon, … qui provoquent une révolte intérieure intense, il est très important de pouvoir pardonner pour savoir vivre.

45.  L’acceptation
L’acceptation est un élément clé pour évoluer et aller de l’avant. Elle est reliée à toutes les situations de la vie : accepter l’amour, la joie et le bonheur est facile mais accepter la trahison l’échec ou la maladie, c’est plus difficile et demande une plus grande sagesse. Que ce soit pour une situation légère ou lourde, il est nécessaire de passer par l’acceptation avant de passer à l’action pour gérer la situation d’une manière lucide et juste. En effet, sous le schéma action-réaction, nous risquons de réagir négativement lorsque nous ne sommes pas préparé à une action négative. Il est humain d’avoir une telle réaction, mais il est divin de ne pas avoir cette réaction, il faut une grande maîtrise de soi pour en arriver là. Il faut pouvoir maîtriser ses pensées, ses émotions face à une situation désagréable, accepter la situation et rester serein intérieurement  pour activer le processus objectif de nos pensées. Lorsqu’on accepte une situation, celle-ci se passe plus facilement, ce qui ne peut être le cas quand on est négatif. Il faut être en possession de tous ces pouvoirs pour passer à l’action !  Nous n’avons pas toujours le contrôle d’une situation imposée par la vie ou par l’entourage, il ne faut pas sous-estimer l’énergie et prendre cette situation comme une expérience pour avancer. En nous fâchant et en n’acceptant pas la situation, nous entrons en réaction contre l’univers, et il nous faut alors plus de temps pour reprendre le dessus et retrouver notre paix intérieure. Pas de guérison, ni d’évolution sans acceptation !

46.  Gourou et les rumeurs
Le gourou est un guide spirituel de la religion brahmanique et, par extension, un maître à penser. Vu assez péjorativement aujourd’hui. Les rumeurs  sont des ragots sur soi, des hypothèses. Par son mécanisme de penser, on peut accepter ou refuser les on-dit. Si on véhicule des propos diffamatoires ou malveillants dans l’intention de nuire, il faut assumer la riposte énergétique de l’univers un jour ! Evitons de donner du pouvoir au négatif  en s’abstenant de faire une remarque face à la rumeur : se retirer du groupe, raconter une histoire drôle, … pour changer d’énergie.

47.  La prière
Dans tous les courants religieux, on parle de prières ou de mantras, mais on oublie d’insister sur le fait que la prière et le mantra sont avant tout une louange. Dans la bible, il est dit « Avec ta foi, tu peux déplacer des montagnes », il n’est pas dit « Demande-moi de déplacer des montagnes pour toi ». La foi est gérée par le système de pensées personnalisées : on accepte ou on refuse les croyances proposées en fonction de son niveau d’évolution et du milieu dans lequel on a été éduqué. La foi n’a donc rien à voir avec la religion. Elle est ce que notre conscience nous indique comme vérité.

48.  Les expressions
Il est important de s’écouter parler : y a pas de problèmes (renforce le problème), c’est pas facile à expliquer (on ordonne à l’univers de rendre nos propos difficiles à expliquer)… Il faut remplacer ces expressions par c’est facile, ça s’améliore, c’est super, …Ca me tue : on programme sa mort jeune, son épuisement, sa fatigue… ça me gonfle : on programme une surcharge pondérale.

49.  Le jugement
En jugeant, on impose une attitude ou une forme-pensée à l’autre sans qu’il en soit conscient. On a trop souvent l’habitude de décider pour l’autre en lui prêtant des intentions : par exemple, il n’acceptera jamais, il ne voudra pas, il est trop ceci, il n’a pas les moyens, il ne respecte pas les autres, …  On place en énergie l’intention de ces dires,  cela enferme donc l’autre dans une position négative, ce qui inconcevable !

50.  Le mensonge
Le mensonge peut être utilisé pour se bâtir une personnalité ou pour camoufler une bêtise. La loi du retour fait que le menteur attirera des menteurs lui-même ou rencontrera des problèmes de négociation. Le mensonge détruit la relation, détruit la confiance et crée des vibrations négatives inutiles. La vérité est la clé du succès. On peut la dire sans blesser avec l’intention du cœur. Le menteur perd, quant à lui, la crédibilité et le respect. Il doit d’abord l’admettre pour changer.

51.   Affirmations et formulations
Les formulations sont des ordres pensés ou dits en douceur pour l’obtention d’un but précis, une dictée précise pour la réalisation d’un objectif momentané. C’est une démarche à entretenir avec constance.

52.  L’infériorité
C’est un élément destructeur de la personnalité qui empêche l’individu de se réaliser et de prendre sa place dans la vie. La cause première de l’infériorité est l’éducation, lorsqu’un des parents ne nous a pas reconnu dès le départ (t’es nul, t’en es incapable, t’es bête, …). Pour contrer cette énergie négative, il faut tout d’abord savoir reconnaître ces pensées négatives issues du saboteur (et les remplacer par j’ai confiance en moi, j’en suis capable), s’accepter tel que l’on est et changer ce qui nous convient pas ou plus. Il faut ensuite oser prendre la place qui nous revient dans la vie. N’accepter que ce qui nous convient.

53.  La violence
Sa première cause est le manque de communication. Malheureusement, la communication n’est pas toujours possible malgré certaines tentatives car l’autre ne veut pas toujours entendre notre souffrance. La violence verbale ne résout aucunement les situations ambiguës.

54.  Les préjugés
Les préjugés ont une force destructrice démentielle. Certains préjugés font loi selon le milieu social ou le caractère d’un événement. Les préjugés = jugements pernicieux, analyses négatives, jugements téméraires qui nous enferment dans nos pensées négatives. Au lieu de juger sévèrement, soyons indulgent et essayons de comprendre les personnalités et les valeurs différentes. Chaque parole ou geste ne fait pas forcément l’unanimité. Alors pourquoi se faire du mal à soi et aux autres par des pensées négatives et des remarques désobligeantes ? Afin d’éviter d’être juger, certains s’empêchent aussi d’agir, ils deviennent alors leur propre geôlier qui de leurs pensées qui emprisonnent.

55.  La procrastination
C’est toujours remettre au lendemain ce qui pourrait être fait aujourd’hui. C’est donc un manque de discipline, d’organisation mentale ou de concentration (beaucoup d’idées mais éparpillées). Prendre conscience que c’est le saboteur qui désorganise nos pensées et faire attention à la planification de sont travail est une de ces solutions. Il faut se motiver en énergie pour désarmer ce saboteur et dès lors récupérer beaucoup de temps libre, car celui-ci via la procrastination nous fait perdre notre temps par la mauvaise organisation de notre emploi du temps.

56.  L’insécurité
Lors d’un vent de panique, on dramatise au lieu de vivre en harmonie avec la situation (financière, émotionnelle, physique, …). Tous les motivateurs et créateurs d’une technique de croissance personnelle véhiculent des solutions gagnantes pour transformer l’insécurité vécue : des pensées d’abondance attire l’abondance. Stimulons-nous donc par des formulations quotidiennes pour être acteur de sa vie dans la bonne direction.

57.  La honte
La honte amoindrit la personnalité et détruit la confiance. C’est l’humiliation ou le déshonneur d’une situation passée qui se vit au présent. Qui n’a pas fait d’erreurs ? En acceptant le fardeau de la honte, on limite les élans de notre personnalité. Pour s’en sortir, il faut reconnaître son erreur et en accepter les conséquences, se pardonner car nul n’est parfait et s’aimer. Il ne faut surtout pas se préoccuper des personnes qui perdent leur temps à nous juger et affronter la vie. Sourions : l’erreur était hier, le bonheur est aujourd’hui.

58.  La cruauté mentale
C’est un comportement parfois inconscient : violence verbale, rabais de l’autre et destruction à petite dose. La victime accepte souvent par insécurité mentale, elle subit jusqu’au jour où sa tolérance arrive à sa limite. L’agresseur est souvent inconscient sous l’emprise des problèmes psychiatriques ou de drogues.  La victime est dans un état d’esprit qui lui fait accepter les comportements de l’autre comme une situation sans issues, lorsqu’elle décide de se reprendre en main, elle repart à zéro ! Quand on accepte de tels comportements, c’est bien souvent par amour, mais celui-ci s’épuise dans de telles conditions.  La cruauté mentale se trouve aussi au travail dans les remarques désobligeantes et répétitives de certains collègues : « toutes les remarques ou pensées négatives de … me reviennent en énergie de … (ce qui nous fait plaisir : amour, succès, abondance financière, …) ». Surtout pas de rancœur pour être bien, savoir pardonner.

59.  L’envie
Sentiment de convoitise à la vue d’un bonheur et de la réussite des autres jusqu’à entraîner la haine, désir immodéré de posséder : pourquoi eux ? Certains en veulent aux autres constamment. Pourtant, au lieu de perdre du temps à comprendre l’injustice divine et sociale, et de vivre sa vie sur le dos du prochain, nous devrions travailler sur nos propres ambitions, car vivre sa vie sur le dos des autres, cela la rend bien déprimante. Il est bien de valoriser sa personne au lieu d’envier les autres, c’est l’héritage de sa retraite ! Il faut donc s’occuper de soi et non des affaires des autres, et remplacer nos pensées d’envie par des souhaits de bonheur, de réussite et de réalisation. Tout de suite l’énergie positive prend place pour nous rendre plus heureux.

60.  La jalousie
Sentiment mauvais que l’on ressent quand l’on voit quelqu’un d’autre jouir d’un avantage qu’on ne possède pas et qu’on désirerait posséder exclusivement. C’est une limite à la générosité envers autrui, celui qui ressent de la jalousie peut proférer des jugements et des critiques négatives et donner l’impression d’être supérieur et meilleur que les autres. La jalousie ronge intérieurement.  La personne jalouse vit dans son univers, elle se détruit et se referme sur elle-même. Ses jugements se limitent aux critiques malsaines et maladives. Or, le temps que l’on passe concentrer sur les autres ralentit notre propre cheminement personnel. Il faut être honnête et juste et travailler sur soi.

61.   La médisance et la calomnie
La médisance est une vérité que l’on doit garder pour soi et ne pas répéter. Par certains bavardages, on peut empirer la situation. Lorsqu’on parle mal de quelqu’un, notre énergie influence les autres à parler en mal de nous à loi du retour. La calomnie comprend les messages (souvent faux) qui attaquent la réputation et l’honneur. C’est un scénario bâti sur un jugement faussé par les émotions. La calomnie est vraiment dans l’intention de détruire. Comment s’en défendre ? Le silence est d’or, ne perdons pas de temps avec ceux qui aiment perdre le leur pour détruire les autres.

62.  Le subconscient
Lors du développement embryonnaire, il y a déjà un principe organisateur et créateur qui s’affaire à transformer les cellules au fur et à mesure de leur multiplication vers la tâche spécifique qui leur est dévoue dans la formation de l’organisme.  Ce principe vital est le subconscient. Il maintient notre corps à la bonne température par exemple. Le subconscient devient conscient lorsque nous disons JE. Il travaille alors selon le plan que nous lui soumettons.

63.  Les règles de programmation

a)      Le but à atteindre s’énonce de manière concrète et détaillée : un seul but par programmation, mais on peut formuler plusieurs programmations en même temps.
b)      Une formulation intelligente : il faut utiliser son intelligence pour s’adapter à la vie si l’on veut être heureux. Il faut donner au subconscient des données d’une grande lucidité.
c)      Rédaction brève (+/- 3 phrases) : il est inutile de donner des détails répétitifs à son subconscient, au risque de l’embrouiller et de le retarder.
d)      La programmation doit être formulée au présent : il faut faire comme si on avait déjà atteint l’objectif, car le subconscient est mécanique.
e)      Il faut éviter les approximations et les négations : on peut les utiliser au brouillon pour voir clair sur ce que l’on veut, mais ne pas les formuler au risquent d’annuler ou de réduire la réalisation de notre but véritable.
f)       Association pensée-émotion : Il faut vraiment ressentir au fond de soi  que le but est déjà réalisé pour que le subconscient enregistre notre ordre, sinon il enregistre notre doute.
g)      Répétition avec enthousiasme : 3 fois par jour avec attention et intention. La foi en nous-même est essentielle.
h)      Avec foi et confiance : commencer par des objectifs simples et réalisables à court terme pour prendre conscience de son pouvoir et développer la confiance en soi.
i)        La programmation doit être faite par écrit : pour que le subconscient ait toujours les mêmes données car il est mécanique et ne peut être embrouillés par des intentions à chaque fois différentes.
j)        Le subconscient a besoin de 21 jours : pour capter le message et le réaliser. Ecrire la date de la dernière journée.

Il faut absolument se méfier du saboteur qui vient durant les formulations, programmations avec le doute pour annuler celles-ci.

64.  Les bouées de sauvetage
Quand tout va bien, on ne se remet pas en question sur tous les plans, il n’est nécessaire de s’adapter, d’évoluer. En répétant certaines affirmations tous les jours, on reste dans la dynamique de la gestion de la pensée Pour cela, deux clés : 1) se lier à l’énergie (Univers infini, dôme), 2) sceller la formule (cela est fait parfaitement selon le plan divin…)

Publicités