Le Vrai chemin

Posted on 28 novembre 2012

0


ON ANTICIPE que ce qui est révélé dans ce livre puisse aider les Serviteurs à se reconnaître à leurs schémas de vie. En comprenant ainsi les véritables raisons de leurs expériences passées, de leurs luttes et perceptions inhabituelles, ils pourront trouver sage de commencer la grande aventure d’une recherche plus vaste. Les Serviteurs qui aujourd’hui ressentent de plus en plus qu’ils ont quelque chose de très important à découvrir et qui suivent leur impulsion intérieure d’aller vers le Mystère essentiel de la vie, se rendront compte qu’ils ne sont certainement pas seuls dans leurs pressentiments. Puisque l’acte de chercher la Vérité aiguise automatiquement le sixième sens et clarifie la vision, les Serviteurs vont probablement commencer à reconnaître des membres de leur propre famille spirituelle peu de temps après avoir pris le ferme engagement de s’embarquer dans l’éminente recherche de compréhension ; c’est un pèlerinage absolument splendide et nécessaire qu’un grand nombre de Serviteurs ont déjà entamé aujourd’hui ou se préparent maintenant à faire.

Quand la décision inébranlable des Serviteurs d’avancer spirituellement aura été enregistrée dans les mondes invisibles, ils recevront de l’aide non seulement de leur âme-groupe, mais aussi d’autres Agents divins qui sont proches de la planète en ce moment et qui sont sans cesse prêts à aider. La Loi de la Synchronicité commencera à se manifester dès que les Serviteurs entameront sérieusement le processus de la recherche ; ils parviendront à reconnaître qu’ils sont, sans l’ombre d’un doute, guidés et protégés sur leur chemin. Ceci est assuré parce que la soif sincère de Connaissance et de réalisation spirituelle aura mis en route une puissante et fiable invocation dans les plans supérieurs qui, de par la loi, ne peut pas être ignorée par ceux qui veillent et guettent.

Cependant, si les Serviteurs aspirent vraiment à vivre en harmonie avec la loi divine, et s’ils doivent atteindre les hauteurs les plus sublimes de la réussite spirituelle, ils doivent clairement comprendre que leur recherche ne peut pas être faite pour eux-mêmes. Afin de parvenir au réel accomplissement spirituel, on doit s’oublier, car, dans l’oubli de soi, on fait l’expérience de la libération : la libération de l’ego séparatif, source de toute souffrance et douleur. Or si l’on s’est complètement oublié, on ne peut pas penser à quand ou comment le moi devrait être libéré, quel genre de bonheur il aura ou quel type de maître ascensionné il deviendra ! En effet, le bonheur véritable et complet doit inclure le bonheur de ceux qui nous entourent et en définitive aussi de chaque chose vivante avec laquelle nous sommes inséparablement reliés. C’est une certitude immuable que s’il y a très certainement une liberté des lois restrictives du moi inférieur, on ne peut pas se libérer de la Loi divine de la Relation et de l’interaction constante d’une personne à l’autre, d’âme à âme, de vie à vie. La plus grande joie que l’on puisse trouver dans la relation avec les autres, c’est de les aider ; le véritable bonheur spirituel – ou joie – ne peut être trouvé que dans le fait de pouvoir aider et toutes les nombreuses et diverses routes de la vie convergent finalement toutes vers le Chemin du Service. Les éclaircissements qui suivent vont clairement expliquer pourquoi il en est ainsi.

Un vieux dicton avertit : « Ne faites jamais confiance à quelqu’un qui proclame qu’il a trouvé la seule voie qui conduit à Dieu ». Quand on considère les multiples techniques de discipline spirituelle qui ont été prescrites et pratiquées avec succès tout au long de l’histoire, la déclaration précédente peut sembler être tout à fait juste. Cependant, une recherche plus poussée faite par un esprit informé, capable de s’élever à un tournant supérieur de la spirale évolutionnaire, révélera que sa véracité ne s’applique que jusqu’à un certain point de réalisation spirituelle.

Il a été affirmé à maintes reprises par tous les enseignements religieux et les déclarations des grandes sommités spirituelles tout au long de l’histoire de l’humanité que l’individualité est en fait une avec le Tout ; il a été clairement indiqué que le fait de croire à l’illusion d’un moi isolé et, en conséquence, de nourrir cette illusion est la cause de toute séparation et par conséquent de la souffrance. En outre, si nous nous arrêtions pour réfléchir au fait évident qu’une portion infiniment plus grande du cosmos existe en dehors du petit moi, alors nous nous rendrions probablement compte de la relative insignifiance de ce moi, de même que de la substance, l’ampleur et l’importance tellement plus énorme de tout ce qui n’est pas le moi personnel. Ayant ceci à l’esprit, l’individu apparemment séparé pourrait reconnaître la sagesse de ne jamais avoir d’intérêts opposés aux lois universelles qui guident et gouvernent toute la Création. Bien entendu, l’égoïsme de l’égotisme est diamétralement opposé à une de ces lois : la Loi sacrée de l’Amour, et donc de même que notre propre ombre nous suit, les problèmes vont nécessairement suivre celui qui transgresse cette loi. Pourtant la simple vérité est que dans l’aide que nous apportons à autrui se trouve notre plus grand bien, et les aspirants spirituels progressent vraiment quand ils contribuent au progrès des autres. Telle est la voie de l’Amour, ce glorieux principe cosmique sous la direction duquel la création de chacun des innombrables mondes partout dans l’Infini est rendue possible, et parce que la force divine de l’Amour lui-même les imprègne tous silencieusement. La quintessence même de l’univers donc est Amour, et c’est par conséquent l’Amour qui doit être incarné et exprimé par chaque vie individuelle à un certain stade de sa croissance avant que le portail conduisant au Vrai Chemin du Retour puisse être franchi. « Celui qui pense que sa vie a tellement d’importance qu’il ne la donnerait pas en sacrifice volontaire pour sauver son frère, n’est pas digne d’entrer dans la Vie. » – Jésus.

Or, l’Amour a une relation inséparable avec la Vérité, car quand la Vérité est vue, elle s’exprime par l’Amour. Le cœur spirituel ne peut jamais de manière permanente être vraiment satisfait avant que l’expérience de l’Amour et de la Vérité ne soit partagée perpétuellement avec d’autres manifestations de l’Un ; on peut donc reconnaître que la voie du service aimant est le Vrai Chemin de la Sainteté (totalité)* pour lequel toutes les autres disciplines spirituelles ne sont qu’une préparation. Ceci peut aisément être vérifié en reconnaissant un fait constant dans l’histoire, à savoir que tous les plus grands maîtres spirituels, saints et vrais enseignants de la Voie ont suivi le chemin le plus noble du service désintéressé. Pour ces êtres illuminés, il ne peut en être autrement, et en temps voulu, ce sera également le cas pour toute l’humanité quand chaque individu reconnaîtra la Vérité et choisira ainsi de suivre cette même Route qui fut honorée par les pieds bienheureux de ceux qui l’ont foulée avant eux afin de prétendre à leur propre liberté spirituelle.

* En anglais holiness (sainteté) et wholeness (totalité) sont paronymes. (NdT)

*          *          *

Alors que le Cœur de l’Etre Cosmique s’épanouit progressivement à travers chaque âme en accord avec le décret divin universel et irrésistible de l’évolution spirituelle ; alors que l’humanité s’élève nécessairement à des hauteurs plus élevées de vertu et de sainteté ; et alors que la conscience est inévitablement élevée et sanctifiée au travers de nombreuses incarnations d’apprentissage, chaque personnalité doit forcément devenir plus divine, quand une plus grande réalisation de l’essence sacrée de la vie est atteinte. Cette essence intrinsèque – ou Esprit – est la véritable nature de tout ce que l’on voit, sent et qui reste encore à découvrir, et son expression la plus sublime est l’Amour, qui cherche sans cesse à s’exprimer dans le service.

L’Amour éternellement cherche à circuler à travers toutes choses, à toucher les autres parties de lui-même, à embrasser et fusionner en une réunion sacrée. Comme la nature de l’humanité est spirituelle, la Voie de l’Amour doit finalement être trouvée par chaque personne sans exception, et ce n’est que sur ce chemin que le nectar ambrosiaque de l’Amour divin emplit tellement le calice du cœur que, ne pouvant plus le contenir, il en déborde, et il y en a toujours plus qu’assez pour le partager dans la joie avec tous. L’Amour est une expression très naturelle, et son chant passionné et éblouissant est toujours prêt à jaillir de tout cœur ouvert sur le chemin du service désintéressé.

Goûter à ne serait-ce qu’une infime fraction du pur Amour fait que sa divine nature s’imprime à jamais dans le cœur ; quand nous commençons à pénétrer dans la réalité du Grand et Unique Principe omniprésent qui aime et sert partout dans l’infini univers, nous serons naturellement enclins à nous harmoniser avec cette loi magnifique. Ainsi, dans l’Amour, nous nous embarquerons volontiers sur la voie du service spirituel. En fait, quand notre conscience sera illuminée par la lumière de la Vérité, nous nous rendrons compte que le choix le plus sensé dans la vie s’est déjà fait automatiquement pour nous par le simple fait de s’abandonner avec révérence à l’aimante et omniprésente Volonté de la Création. Une voix transcendantale à peine audible tout au fond de nous murmurera alors à notre conscience éveillée son secret profond, sacré, et pourtant simple, et nous nous souviendrons de la merveilleuse Vérité. A ce moment béni, nous réaliserons, au comble du bonheur, que nous avons enfin réussi à nous dégager de la masse de ceux qui cherchent le Chemin pour être sur le Chemin lui-même. La bataille que nous avons menée aveuglément contre le courant aimant de l’évolution dans notre service à nous-mêmes va finalement prendre fin pour permettre alors à la réelle aventure spirituelle de commencer, dans le service au monde ; cette aventure comprend la joie toujours grandissante du renoncement au moi inférieur au profit du Vrai Soi – l’Esprit divin.

Comme tout dans l’univers est interconnecté, une telle réalisation personnelle devient une bénédiction incommensurable pour toute vie, et particulièrement pour les formes avec lesquelles l’individu éveillé entre en contact ; et pourtant le plus grand bienfait spirituel revient à celui qui est devenu illuminé par la simple Vérité. Sa bonne fortune exceptionnelle comprend la libération que lui procure la révélation suivante : au lieu de s’identifier à une individualité, séparée et toujours en lutte, seule dans un monde hostile et compétitif, et au lieu de vainement faire tant d’efforts pour soi à contre-courant du flot incessant de la vie qui va en avant, il peut maintenant, en toute lucidité, coopérer consciemment avec la Divinité en tant que partie intégrante de son intelligence évolutionnaire orientée vers un but, telle une cellule saine dans un grand organisme. Il peut maintenant faire cela sans hésitation, parce qu’il a percé le voile de l’oubli et s’est souvenu de sa propre véritable nature, aimante et compassionnelle, en contactant l’Esprit en lui. En une telle précieuse expérience de souvenance, la perfection exquise de la Création lui est révélée et donne naissance à une confiance et une assurance suprême qui ne peut plus s’éteindre et qui provient d’un savoir intérieur qui transcende la plus pure et ardente foi religieuse. Les yeux remplis de larmes d’exultation spirituelle et avec une gratitude sans égal, humblement il contemple la béatitude de l’Existence qui se dévoile à lui. Il s’ensuit l’acquisition d’une nouvelle attitude de respect envers toutes choses qui devient habituelle et par laquelle chacune de ses pensées, sentiments, paroles et actions, devient sacrée car toute sa vie est naturellement consacrée au Divin. Par conséquent, et à chaque instant, on est élevé par la Loi de Compensation, et dans la plus grande joie, on se rapproche progressivement de la complète ressouvenance et de l’accomplissement spirituel.

À ce stade, il devient évident pour l’esprit illuminé que chaque acte accompli avec une motivation pure et désintéressée apporte toujours des résultats favorables pour toute personne concernée, car elle crée des causes positives qui se répercutent par la suite tout le long du corridor du temps jusque dans un futur plus lumineux. Telle est la compréhension lumineuse d’un saint, pourtant ce qui est considéré comme « l’illumination » par beaucoup est reconnu par ceux qui voient et savent comme seulement le début d’un voyage sacré et éternel. L’illumination n’est pas un produit final ou résultat, mais un processus continuel de ressouvenance cumulative au sein de la lumière céleste de la réalité spirituelle ; tel est le divin héritage de chaque serviteur sincère de la Vie. L’illumination est un processus de développement spirituel sans fin qui se fait dans la joie et qu’on ne peut découvrir qu’en donnant de l’Amour aux autres ; un Amour qui réside dans le cœur de chaque âme dans le monde et qu’on ne peut jamais trouver dans une quelconque tentative de se l’approprier extérieurement. À vrai dire, dès l’instant où l’on a un peu compris ce qu’est l’unité sans bornes et la nature illimitée de la Création, on reconnaît aisément que la notion de chercher à atteindre la Vérité, l’illumination ou un pouvoir spirituel pour soi-même uniquement est totalement absurde. Au contraire, quand nous commencerons à avoir la vraie compréhension, nous accepterons volontiers l’unique et suprême honneur, consentirons on ne peut plus joyeusement à prendre humblement notre juste place dans les rangs lumineux des Hiérarchies de Serviteurs oeuvrant dans les sphères variées de l’univers ; nous commencerons alors à servir comme nous le pouvons, en partant de là où nous sommes, comme l’ont fait tous les Grands Esprits avant nous.

*          *          *

Maintenant, beaucoup d’aspirants dans le monde aujourd’hui croient qu’on peut tirer un grand profit spirituel de la pratique de certaines techniques de méditation et autres du même genre. Si cela est peut-être tout à fait vrai pour ceux qui sont capables de se plier à une discipline sur une longue période de temps, ces mêmes adhérents négligent souvent le fait que les méditants les plus accomplis sont toujours sortis de leur solitude pour élargir leur méditation dans le service au monde. On pourrait dire que c’est leur méditation qui est la suprême de toutes, car elle reflète la Grande et Eternelle Méditation qui dure et perdure dans l’Esprit Universel lui-même, et ce depuis que les plans pour le Cosmos furent conçus, c’est-à-dire même avant sa création : il y a donc de cela très longtemps. Ainsi, la méditation du service apparaît avoir été suffisamment bien essayée, testée, démontrée avec succès et donc vérifiée comme étant une pratique prééminente, et cette certification a été faite par une Autorité bien plus élevée que n’importe quel enseignant sur Terre !

Quand on s’embarque sur le Vrai Chemin du service spirituel et qu’on y dirige toutes ses énergies, le progrès est assuré sans avoir besoin de penser une seule seconde à soi-même, et avec une remarquable facilité quand on le compare à la lutte et la limitation que l’on connaissait auparavant dans le monde de l’ego séparé. En effet, notre propre avancement spirituel est énormément accéléré par un tel oubli de soi. Quand une personne utilise son libre-arbitre en accord avec la Volonté divine, les récompenses de tous les efforts accomplis sont multipliées exponentiellement parce qu’elles s’alignent parfaitement avec la loi universelle. Par conséquent l’avancement de l’individu ne se fera pas par progression arithmétique, c’est-à-dire, 2, 4, 6, 8, etc., ni même par progression géométrique dans un rapport de 2, 4, 8, 16, mais par des puissances de l’ordre d’un rapport de 2, 4, 16, 256, 65536, etc. ! Telle est la grâce accordée à tous les serviteurs du Plan Divin à mesure qu’ils poursuivent leur sacerdoce de joie. Cela est dû seulement au fait qu’ils s’offrent pour être d’humbles instruments dans le service actif, mettant ainsi en place des causes favorables qui doivent créer leurs effets positifs correspondants.

Le Vrai Chemin exige une telle attitude d’abandon. Il est nécessaire que le moi personnel soit entièrement abandonné et sans condition, en pensée comme en action. Le serviteur de la Vie ne vit plus pour le moi mais pour le monde, et, dans un tel dévouement, il parvient à la libération des voies mornes et esseulées de l’ego en lutte continuelle. Dès que l’aspirant spirituel se sera totalement engagé sur le Vrai Chemin, sa personnalité commencera à disparaître alors qu’il deviendra de plus en plus un canal transparent de bienveillance. Cependant, cela ne veut pas dire qu’il perdra son identité. Au contraire, il l’élargira et y ajoutera quelque chose d’infiniment plus splendide. Une telle alchimie spirituelle nous donne un sens de totale sécurité et certitude, transmettant le stimulus spirituel le plus énorme qu’on puisse imaginer, et octroie à la personne qui en est digne la capacité privilégiée d’acheminer de puissantes forces divines en toute sécurité pour la bénédiction du monde.

En cessant de résister à la loi universelle, la personne spirituellement consentante prend consciemment sa juste place en tant que minuscule mais essentiel fil dans l’infinie et exquisément complexe tapisserie de la vie ; elle commence ainsi à tisser une nouvelle et harmonieuse expression en parfaite uniformité avec les schémas énergétiques de la vie en constant changement et mouvement. En affinité divine, un tel individu aligné est alors capable de rayonner sans effort des énergies spirituelles saines pour la guérison et l’élévation de toute vie qu’il touche ; voilà pourquoi tous les saints sont des guérisseurs. Les saints s’incarnent ou apparaissent sur Terre pour agir en tant qu’avant-postes de la force divine, et afin de maintenir ce privilège il leur est demandé de garder leurs réceptacles vides. Ainsi, en tant qu’instruments préparés, ils sont employés par la Volonté divine pour diriger, réduire l’intensité et distribuer l’énergie spirituelle au sein des mondes inférieurs. Par conséquent, tous ceux qui voudraient marcher sur le Vrai Chemin doivent posséder non seulement les motivations justes mais aussi une attitude modeste et humble qui assurera que leurs réceptacles restent ouverts et vides.

Les parfaits exemples de nos saints montrent clairement que le Vrai Chemin exige une disposition inconditionnellement altruiste qui produit nécessairement et spontanément un service actif. L’Esprit divin agit à travers toutes ces entreprises vraiment aimantes, même si nos activités peuvent sembler apparemment ordinaires ou insignifiantes. Comme le disait Sainte Thérèse de Calcutta, « Ce ne sont pas les choses que l’on fait qui comptent aux yeux de Dieu, mais combien d’amour on met à les faire. » La Loi de l’Amour peut sembler paradoxale, car l’Amour doit être donné afin d’être reçu. Si nous ne devions pas perdre un cadeau divin que nous avons obtenu, alors il nous faut le donner ; l’impulsion de servir de manière désintéressée jaillit de cette compréhension spirituelle et d’un authentique amour pour l’humanité et pour la vie. Sur le chemin du progrès spirituel, cette impulsion devient finalement le but irrésistible de tous. D’ailleurs, une proportion croissante de la population planétaire est aujourd’hui en train de se diriger rapidement vers un désir d’être au service. Dans une telle attitude bienveillante se trouve une compréhension réellement illuminée. Elle révèle que, afin de découvrir la vraie sagesse et sa correspondante émancipation, on doit l’atteindre par la vie tout entière à travers une conscience inclusive que seul l’Amour inconditionnel peut éveiller. La véritable compréhension engendre une motivation pure, et cela permet à l’Esprit divin d’opérer sans effort à travers l’instrument préparé – la personnalité – de manière appropriée et joyeusement à chaque instant. C’est l’altruisme, jamais l’égotisme, qui conduit l’aspirant à fusionner le moi inférieur avec le Soi Universel, et c’est à ces exigences susmentionnées – nécessaires pour atteindre l’Unique But – que les candidats sur le Vrai Chemin doivent se consacrer s’ils souhaitent briguer la Révélation divine.

On peut voir alors que la plus grande bénédiction dans tout l’univers est l’opportunité de servir ; la réalisation spirituelle correspondant à l’expérience de la réception de la grâce divine n’a jamais été qu’à une pure pensée près pour l’humanité. Cependant la majorité des aspirants spirituels sur Terre aujourd’hui n’ont pas encore réussi à saisir la clé essentielle de la vie véritablement divine. Dans les mondes supérieurs, il existe un réservoir infini de force bienveillante qui est toujours prête et en attente d’être déversée dans le plan physique quand un canal adéquat est construit via la personnalité. Un sentiment suffisamment puissant de dévouement parfaitement désintéressé procure un tel canal ; dans ce cas, il peut en découler une descente de vitalité divine conduisant à un renforcement très puissant et à l’élévation du créateur de ce canal, ainsi que l’irradiation tout autour de cette personne d’une puissante et bienfaisante influence qui apporte de l’aide à toute vie, affectant très positivement la conscience de l’humanité. Fonctionner ainsi comme agent volontaire de la grâce est vraiment un honneur béni, et après avoir éveillé en soi l’inspiration divine, la personne qui a saisi ne serait-ce qu’un infime effluve de cette manne du ciel est tout naturellement poussée à avancer avec le plus grand enthousiasme sur le Vrai Chemin pour servir autrui avec une sainte vénération rendue possible par un cœur rempli d’un Amour sans limites. « Telle est la douceur du profond délice de ces contacts avec Dieu, qu’un seul d’entre eux est plus qu’une compensation pour toutes les souffrances de cette vie, si grand qu’en soit leur nombre. » – St Jean de la Croix.

*          *          *

Le chemin du service désintéressé – la voie de la véritable émancipation spirituelle – est de loin la route la plus facile, joyeuse et la plus rapide qui nous ramène au Royaume de Dieu. Dans toutes les nations et les races, dans tous les pays et parties du monde et dans les confins illimités du temps, en remontant dans un passé sans fin, des êtres humains ont découvert la voie qui conduit à la libération en aidant autrui. Ils ont volontiers suivi le Vrai Chemin, accepté ses conditions, enduré de bon coeur ses disciplines et illustré ses vertus. Ils se sont appuyés avec confiance sur ses réalités, reçu ses récompenses et, grâce à ses vérités, ils ont réalisé l’Unique But de la Délivrance. En découvrant ce prix le plus cher, ils ont pris part à la Joie céleste, participé aux mystères du Paradis, séjourné un temps dans la gloire de la Présence divine, puis toujours ils sont revenus dans le monde, pour servir. La preuve de l’existence de ce chemin est gardée dans les trésors inestimables de sagesse qu’ont laissé ses témoins qui ont réussi à transcender tout désir pour le moi personnel, et qui en conséquence pénétrèrent dans le monde en perpétuelle expansion où existent un sens véritable et un but divin. La route qui les mena à leur triomphe final commença – comme elle doit commencer pour chaque individu – par la juste compréhension.

Le pont qui relie la conscience humaine temporaire à la Conscience cosmique est construit par l’esprit purifié de toute pensée erronée. C’est la compréhension qui nous transforme, pas simplement le désir de changer. Une fois acquise la compréhension de base des grandes lois de l’univers, l’attitude juste commencera certainement à se manifester en nous ; ayant ainsi avantageusement ajusté nos perceptions du monde, notre joie sera de partager notre trésor nouvellement découvert avec les autres et pour eux, en commençant à suivre le chemin le plus grandiose et le plus épanouissant qui soit, celui du service. Sur le Vrai Chemin, par l’unification aimante avec le Soi Unique en tous la gaine protectrice de l’égotisme séparateur est progressivement dissoute, et notre conscience est libérée en s’identifiant à toute vie.

La juste compréhension nous permet de nous embarquer consciemment et intelligemment dans cette aventure riche, colorée et variée qu’est réellement la vie. La lumière resplendissante du Soleil spirituel qui était auparavant cachée commencera alors à apparaître en teintes brillantes et dorées derrière les nuages de nos habitudes passées de pensée erronée, et elle scintillera dans notre conscience, illuminant et chassant toutes nos fausses perceptions en révélant l’éclat de la Réalité. Nous nous trouvons alors en sécurité sur le Vrai Chemin, équipés et protégés par notre nouvelle compréhension et conscience qui ajustent notre attitude de telle manière qu’en conduisant notre vie en accord avec la loi universelle, nous nous rendrons compte que nous ne pourrons plus jamais retomber dans les ombres froides et esseulées de notre égoïsme pétri d’ignorance.

*          *          *

Maintenant, les Serviteurs, comme toute l’humanité, devraient faire ce qui pour eux favorise l’élévation, ce qui leur donne le sens d’un vrai but. Il leur suffit simplement de suivre ce qui leur donne de la joie, car dans la joie se trouve le bonheur, et là où il y a du bonheur, un service spontané et inspiré découle naturellement d’un cœur comblé et aimant. Que les Serviteurs fassent ce qui fait chanter leur cœur, et s’ils devaient un jour constater que leur cœur chante faux, alors c’est que peut-être il y a un nouveau chant à apprendre. Le Vrai Chemin n’est jamais ennuyeux, car en servant, nous apprenons aussi. Le plus grand enseignant sera inévitablement le meilleur étudiant, et celui-là sait bien que la rapidité d’apprentissage augmente fortement sur le chemin du service aimant.

Les Serviteurs qui se sont réveillés et ont reconnu qu’il était sage de s’embarquer sur la voie du service désintéressé, parviendront rapidement à la compréhension de la Loi libératrice du Laisser Faire en choisissant de bon coeur de vivre selon elle*. En renonçant à tout attachement aux résultats, ils peuvent commencer à clairement percevoir qu’en et par eux-mêmes ils ne peuvent rien accomplir de spirituellement valable. Cependant, en éliminant le moi inférieur de leur perspective du monde, les Serviteurs se rendront compte que leur propre Intelligence divine est capable de briller à travers leur personnalité libérée de toute obstruction. En rétablissant leur attitude familière de parfaite soumission et confiance dans l’omniscience de la Vie, ils se souviendront à nouveau que ce n’est que l’Esprit divin qui peut de toute manière réellement servir ; c’est lui-même qu’il sert dans d’autres manifestations apparemment individuelles de l’Un. Cela est bien sûr une révélation majeure et une déception pour l’ego, car, durant toute sa vie, il avait l’habitude d’accepter complaisamment tous les honneurs qu’on lui faisait avec un empressement issu d’une parfaite ignorance. En laissant faire fidèlement ce qui est, les Serviteurs éveillés qui sont sur la bonne route conduisant au succès spirituel, cessent de se battre selon leurs habitudes (souvent adoptées en prenant exemple sur l’humanité) alors que leur sagesse innée leur rappelle de simplement aimer, et ensuite de juste laisser faire. On voit alors à juste titre que tout est parfait dans le monde, comme il l’a toujours été sous la Loi des Causes et Effets qui gouverne le grand spectacle de la Création et qui opère à travers chaque particule de l’univers et chaque expérience de vie.

* Jésus fit allusion à cette loi – dont le respect est si essentiel au véritable bonheur – quand il nous invitait à simplement « Laissez faire ».

Tous les Serviteurs éveillés se souviendront que c’est le Grand Soi – l’Esprit divin – qui est en fait aux commandes, et non la personnalité. À cause de leur identification passée à leur ego factice et aux illusions terrestres qu’il a créées, beaucoup de Serviteurs se sont, sans s’en rendre compte, éloignés d’un véritable ami et guide – leur âme-groupe. Ce représentant bien qualifié et divinement désigné de l’Esprit Universel ne cesse de leur chuchoter doucement et silencieusement dans sa prédilection naturelle à servir le monde à travers leur personnalité, attendant patiemment une reconnaissance et une réponse adéquate. L’Esprit de la Création, qui est tout amour et toute sagesse, illuminera toujours le cœur et l’esprit de celui qui agit et œuvre en accord avec son sage décret ; suivre cet Esprit partout où il nous guide, signifie suivre la Voie menant à la Lumière Divine.

Les Serviteurs éveillés qui ont, une fois de plus, trouvé le Vrai Chemin qui conduit vers les cieux, jouent un rôle vital de catalyseur pour l’évolution spirituelle des autres en leur fournissant l’occasion la plus sainte qui soit, à savoir s’unir dans le service au Plan Divin. Si cette opportunité est reconnue et acceptée par une décision prise de plein gré par chaque individu, elle élèvera leur taux vibratoire de conscience et les conduira à une émancipation progressive de la douleur et de la souffrance du moi inférieur.

*          *          *

Quand nous suivons l’impulsion naturelle de notre être le plus profond et, de cette manière, donnons de nous-même sincèrement dans la serviabilité et dans l’amour, la Lumière de l’Esprit s’avive en nous et nous savons que nous faisons quelque chose de bon et de bien. Dans un service authentique à d’autres manifestations de la Vie Unique, l’Amour divin de par la loi cosmique doit se manifester et c’est par une charité désintéressée que nous pouvons revendiquer notre légitime héritage spirituel : la réalisation et expression de notre propre divinité latente. Si jamais il y avait une solution à absolument tous les problèmes durant toute l’histoire de l’humanité jusqu’à nos jours et pour l’Eternité, cela serait certainement… de servir, et continuer de servir ; de donner, et ne jamais cesser de donner. Car c’est en donnant que l’on reçoit, telle est la promesse de l’incontournable Loi de Compensation qui renvoie à celui qui donne bien plus que ce qu’il avait donné de bon cœur au départ.

Le Vrai Chemin conduit en toute certitude l’aspirant sincère des lieux les plus sombres de la vie jusqu’à ceux qui resplendissent du plus sublime rayonnement. L’objectif, l’accomplissement, la révélation toujours plus vaste, la joie toujours plus profonde et l’émancipation sur la route qui s’élève à travers tous les mondes lumineux de l’Esprit, sera l’apanage de celui qui sert autrui de manière désintéressée. Ce dévouement complet, intelligent et inconditionnel et cette concentration sur un but qui est la marque des serviteurs éveillés au service de tous, offre un refuge dans un monde en ébullition ; ces serviteurs sont heureux tant qu’ils sont divinement inspirés de rester sur le chemin qu’ils ont choisi jusqu’à ce qu’ils parviennent à cette libération qui leur est garantie et qui culmine en une complète équanimité, une paix sans mélange et une parfaite sainteté.

Pour de tels vainqueurs spirituels, c’est la Vérité qui est devenue leur sauveur : le seul sauveur. C’est la Vérité qui est leur étoile polaire les conduisant à la patrie, tandis que le service est leur sûr moyen d’y retourner. La Vérité est leur passeport valable pour entrer dans la Terre Sainte, et elle assure à tous les heureux voyageurs leur délivrance finale de l’esclavage à toutes les illusions de ce monde. La Vérité – qu’on ne vit totalement que dans le service à autrui – est pour chaque pèlerin de la vie la seule nourriture valable pour l’esprit personnel ; elle manifeste l’Amour dans celui qui sert, ce qui est rafraîchissant et entièrement satisfaisant pour l’âme assoiffée, et qui réconforte le cœur empli de nostalgie. La Vérité comble celui qui est vide ; en révélant la divine promesse, elle rétablit l’espoir et l’inspiration dans celui qui s’est perdu dans un monde plein de confusion, et libère la personne qui est esclave de son moi. La Vérité est la lumière à la fin du sombre tunnel de toutes les illusions nées du moi inférieur. Chaque joie jaillit de la Grande et Unique Joie qui est Vérité. Chercher et trouver la Vérité est le seul but de l’existence ; c’est la seule réalité qui vaille la peine spirituellement qu’on vive ou meure pour elle. Comme une source éternelle, la Vérité coule sans fin inexorablement à travers toute la Création avec l’unique intention de chercher à révéler son cœur, qui est Amour ; et cela, elle le fait on ne peut plus parfaitement dans le service à autrui.

Alors que nous nous offrons en service au monde, de manière désintéressée et sans condition, comme des instruments soumis à la Volonté divine, nous assisterons dans une joie paisible à la manifestation de la grande faveur qui dépasse toute limitation et apparaîtra dans nos vies aussi sûrement que le soleil de l’aurore sourit sur un matin frais de printemps en un jour clair et virginal. Un tel évènement naturel est le résultat inévitable de notre dévouement inspiré pour le bien de tous. Par la loi, la sainte Révélation se manifestera en corollaire de cette véritable compréhension que nous aurons maintenant intégrée dans nos vies ; nous connaîtrons la joie ineffable d’une libération spirituelle croissante grâce à notre attitude juste ; et la splendeur sans fin du Paradis deviendra pour nous une réalité éternellement assurée, en accord avec notre sage résolution d’aimer chacun également.

 

 

« Celui qui voudra devenir grand parmi vous, sera votre serviteur. »

Marc 10:43

Publicités