L’égo factice

Posted on 28 novembre 2012

0


IL Y A DE CELA TRES LONGTEMPS quand il fut décidé pour la première fois d’envoyer des émissaires divins dans ce monde, des âmes-groupes de Serviteurs se penchèrent sur la planète Terre et déterminèrent l’objectif grandiose de leur mission. Ils observèrent les zones de potentiel et de besoin et, en fonction de leurs propres attitudes et inclinations, ils choisirent d’envoyer des fragments d’eux-mêmes dans le monde de la troisième dimension. Ces Serviteurs de la première heure ne possédaient aucun karma sur le plan physique car ils avaient déjà appris et transcendé il y a de cela bien longtemps les leçons de la conscience de la troisième dimension. Ainsi ils n’étaient pas du tout obligés par la loi de prendre un corps physique. Cependant, afin de rendre un service complet sur Terre, une incarnation dans la matière était nécessaire pour certains d’entre eux. Par conséquent, les premiers Serviteurs qui s’incarnèrent prirent des personnalités temporaires qui, contrairement aux personnalités de la vaste majorité des âmes liées à la Terre, ne contenaient pas beaucoup de semences de karma personnel* accumulé dans les plans inférieurs. Aujourd’hui, dans le cas de l’âme-groupe, les véhicules de conscience inférieurs d’un Serviteur restent strictement utilitaires, et donc, pour des raisons de commodité conceptuelle, on peut les désigner par le terme de pseudo ego ou ego factice.

* Chaque fois qu’un aspect d’une âme-groupe avancée choisit de s’incarner dans la troisième dimension à travers le processus normal d’une naissance physique, certaines contraintes et contaminations karmiques sont inévitables d’après la Loi de la Réincarnation. Cependant, de telles entraves peuvent être rapidement transmutées par la fréquence vibratoire élevée de la conscience qui habite les véhicules inférieurs.

Bien sûr, tous les ego sont fondamentalement artificiels dans le sens qu’ils sont des véhicules temporaires utilisés par l’âme pour la résolution de son karma. Tous les ego humains commencent à se dissoudre à la mort physique tandis que les différents éléments – d’ordre physique, éthérique, émotionnel et mental – constituant la personnalité se désintègrent peu à peu et retournent dans la masse générale de la matière, chaque élément rejoignant le plan lui correspondant, alors que l’étincelle divine se retire progressivement des densités plus lourdes dans son voyage de retour à l’intérieur. Cependant, de par la nature même de son but essentiel, l’ego du Serviteur peut être considéré comme artificiel ou factice si on le compare à la vie ordinaire qui se réincarne sur Terre et qui est encore attachée à la roue des renaissances. Ceci est d’autant plus vrai qu’une fois ce but atteint avec succès – soit en une ou le plus souvent sur de nombreuses incarnations – les véhicules inférieurs du Serviteur vont se dissoudre de manière permanente pour ne plus jamais être reconstitués. Si, cependant, le Serviteur se porterait plus tard volontaire pour une autre mission sur le plan physique, une toute nouvelle personnalité serait créée afin de servir de véhicule d’expression dans les mondes inférieurs, pour finalement être une fois de plus abandonnée, une fois sa fonction remplie. Ainsi d’ère en ère, de cycle en cycle, l’âme-groupe prend des vêtements physiques, émotionnels et mentaux pour ensuite les enlever à nouveau, vêtements par lesquels le groupe s’incarne afin de répondre aux exigences en perpétuel changement du Plan Divin Universel dans beaucoup de mondes différents.

Une partie intégrale de la mission des Serviteurs sur Terre tout au long de l’histoire et jusqu’à ce jour a été d’utiliser l’ego factice pour avoir une expérience directe du spectre complet de la disharmonie existant ici-bas et pour y éprouver tous les niveaux de la détresse et de la souffrance humaine afin que chaque énergie dissonante sur la planète puisse être absorbée par leurs véhicules inférieurs, les reliant ainsi à la conscience collective de la Terre. C’est ainsi que les Serviteurs acquièrent la capacité d’aider à la transmutation du karma humain à l’échelle planétaire. En conséquence les Serviteurs se sont incarnés, au cours du temps, dans toutes les parties du monde et se sont partagés l’expérience de toutes les sortes de fardeaux et de maladies que connaît l’humanité. Ils se sont familiarisés avec chaque forme de souffrance sur Terre, car au cours de leurs nombreuses vies terrestres, ils sont nés dans toutes les situations concevables de dysfonctionnement sur la planète. Ils y connurent les mauvais traitements, la négligence, la pauvreté, la maladie, la corruption, les guerres etc. et c’est là que réside l’un de leurs plus grands défis, car une identification à l’ego sur Terre recèle de nombreuses difficultés et pièges.

Dès l’instant où un individu pense à la personnalité séparée (la sienne ou celle d’autrui), une identification fausse ou au mieux limitée s’établit, et ce choix isole automatiquement la personne, empêchant son inclusion spirituelle dans la dimension véritable et plus large de la vie. Chaque fois que notre conscience est conditionnée par le moi inférieur – ses sentiments, réactions, désirs, échecs et réussites, etc. – on est soumis à un aveuglement spirituel et à la souffrance consécutive qui doit s’ensuivre, car tel est le lot du moi séparé. La préoccupation du Serviteur pour l’ego factice est le seul et plus puissant obstacle à l’établissement d’un contact avec le Divin ; c’est donc, pour l’essentiel, une source majeure de souffrance et de conflit. L’identification avec l’ego factice créera toujours une déformation des véritables souvenirs de l’âme dont les Serviteurs pourraient se rappeler ; cet état de fait peut leur faire croire qu’ils doivent chercher des solutions à leurs conflits intérieurs dans le monde extérieur parmi la pléthore de voies soi-disant spirituelles et autres techniques d’illumination mystique qui abondent de nos jours. Cette idée fausse peut conduire à bien des frustrations et des déceptions pour le Serviteur du fait qu’il y a très peu d’ «autorités » spirituelles ou religieuses établies qui comprennent exactement ce qui se passe actuellement sur Terre, eu égard aux circonstances uniques se rapportant aux Serviteurs ; par conséquent, ces autorités ne sont pas capables d’offrir des conseils appropriés concernant la condition et les exigences particulières de l’ego factice. Il en résulte que les Serviteurs ignorants peuvent souvent se retrouver assez désorientés et perdus parmi la recrudescence de déformations et de glamour pétri d’égoïsme que l’on trouve partout dans le supermarché spirituel aujourd’hui. Ni la grande majorité des informations du Nouvel Age propagée à grand renfort de publicité, ni la tradition religieuse ne détiennent la clé donnant accès à la compréhension des circonstances particulières auxquelles font face les Serviteurs dans le monde en ce moment particulier.

Il serait vraiment très profitable pour les Serviteurs d’acquérir une compréhension élémentaire de la constitution occulte de l’homme, car une telle connaissance de soi les aidera à comprendre et donc à diriger de manière intelligente leurs véhicules de conscience inférieurs au lieu de devenir aveuglément contrôlés par eux dans leur oubli, comme c’est généralement le cas pour l’humanité. Les différentes Hiérarchies spirituelles (qui résident principalement dans les plans intérieurs) ont besoin d’instruments physiques pour transmettre des énergies de transmutation à haute fréquence dans le monde matériel. L’ego factice, quand il est utilisé avec justesse, sert de centre de transformation (démultiplication) et de transmission de telles forces divines. Des personnalités intégrées offrent un pont entre les mondes supérieurs et inférieurs, entre l’humanité et les Hiérarchies. Cependant, une association excessive avec l’ego factice considéré comme le vrai moi comporte un important danger, car la contraction de conscience qui en résulte entraîne inévitablement dans son sillage doute, peur, lutte, pensées et actions malveillantes ; ceci va créer ultérieurement un nouveau karma indésirable, rendant ainsi effectivement l’ego factice « réel ». De par la loi, ce karma nouvellement acquis doit être réglé avant que les Serviteurs ne puissent 1) rétablir la pleine ressouvenance sur Terre de leur statut et devoir spirituels 2) remplir leur mission avec succès et 3) retourner dans leur patrie (ou aller au-delà) après avoir accompli le but de leur (s) incarnation (s).

Les Serviteurs incarnés sur Terre aujourd’hui ne sont certainement pas les premiers à vivre de telles épreuves spirituelles ; beaucoup de grands pionniers sont venus avant eux, ont traversé la vallée des larmes pour finalement triompher. Par exemple, Jésus lutta à maintes reprises avec son voile de l’oubli et, comme les Serviteurs d’aujourd’hui, il avait un ego factice. Il dut aussi apprendre à discerner entre les deux parties distinctes de son être dont il devint conscient : le divin et l’humain. Par son identification absolue avec le monde de l’Esprit – « le Royaume de Mon Père » – et en conséquence de son dévouement désintéressé pour le salut de l’humanité, il passa par le processus initiatique de transformation qui le conduisit finalement à une complète ressouvenance sur la croix du Calvaire où il prononça ses dernières paroles de victoire « Eloi, Eloi, lamah shavahhtani : Elohim, Elohim, comme tu me glorifies » et « Consummatum est : tout est accompli. » Le processus initiatique – symbolisé dans la vie de Jésus par la naissance, le baptême, la transfiguration, la crucifixion, la résurrection et l’ascension- est plus ancien que l’humanité elle-même. Par sa démonstration parfaite de la Voie, Jésus rendit public l’unique Vrai Chemin qui conduit hors des ténèbres vers la Lumière. C’est cette même route que tous les Serviteurs et l’humanité doivent maintenant emprunter aujourd’hui afin d’entrer dans le Royaume des Cieux pour connaître la victoire ; cependant, pas seul comme le fit Jésus, mais collectivement car le Mystère de la Passion de l’ère du Verseau – le retour du Christ – est d’une portée bien plus vaste que ne le fut l’exemple solitaire de Jésus. Comme le Christ de l’ère des Poissons l’avait dit lui-même il y a plus de 2000 ans, «Vous accomplirez des œuvres encore plus grandes que celles-ci » – Jean 14:12 (paraphrasé).

*          *          *

Il y a une condition peu connue et pourtant d’une importance capitale qui est unique à l’ego factice et qui, une fois parfaitement comprise et donc parfaitement identifiée, libérera les Serviteurs de beaucoup de confusion, doute et souci.

Notre galaxie de la Voie Lactée, avec ses myriades de plans et sous-plans, est une vaste sphère de vie comprenant d’innombrables vies et civilisations en développement. Un nombre énorme de ces vies connaissent parfaitement l’importance capitale de ce qui se déroule sur Terre actuellement, et elles sont magnétiquement attirées pour des raisons karmiques ou autres à participer jusqu’à un certain point à l’expérience de transition de notre planète. Cependant, même si un seul représentant de chaque civilisation intéressée dans la galaxie devait s’incarner dans notre monde physique, il n’y aurait pas assez de place debout pour eux !

Ces émissaires ne pouvaient donc pas tous s’incarner sur Terre en tant qu’êtres humains individuels (semences d’étoiles), car il n’y a tout simplement pas assez de place sur la planète. Par conséquent, un grand nombre d’entre eux aujourd’hui voyagent comme « auto-stoppeurs » si l’on peut dire, à l’intérieur de la conscience de Serviteurs stratégiquement incarnés ; ce processus fut volontairement accepté par les Serviteurs eux-mêmes quand ils descendirent ici-bas.

Par conséquent, à l’intérieur des véhicules de la personnalité d’un Serviteur individuel on peut remarquer de nombreux « fils colorés différents » qui sont connectés à d’innombrables et diverses civilisations galactiques et races de différents mondes et densités. Tous ont accès, via l’ego factice, à tout ce que Gaia vit et vivra durant cette période de transformation planétaire. Par conséquent, le Serviteur avancé actuellement sur Terre portera en lui une variété de points de conscience holographiques* au nom de certaines civilisations, faisant de lui une sorte d’«ambassadeur multiple » qui les représente sur Terre et fait office de substitut pour eux.

* De tels fils sont adoptés en plus des fils karmiques normaux que chaque vie qui s’incarne hérite nécessairement via le sang de ses parents.

Ces fils de conscience qui sont vivants, vibrants et font des expériences, sont également des « portails d’accès » à de nombreux autres mondes pour la conscience personnelle du Serviteur lui-même. Les civilisations, que les Serviteurs portent en eux, n’étant pas intégrées, ni pleinement éclairées, ni encore libérées de la matière, elles sont ici maintenant sur Terre dans le temps et l’espace grâce à la mission volontaire des Serviteurs ; à travers eux elles cherchent à acquérir des connaissances, des moyens de guérir, une stimulation spirituelle et en définitive la Libération. Ces civilisations font non seulement l’expérience de la densité de cette planète avec toutes les leçons uniques qu’elle comporte, mais elles cherchent aussi constamment à communiquer à travers les Serviteurs à ce monde et aux différents fils de conscience qui opèrent dans et par d’autres Serviteurs et semences d’étoiles physiquement incarnés ici sur Terre actuellement. (Il arrive souvent que des gens rapportent avoir vu « d’autres mondes » dans les yeux de certaines personnes !)

Au fur et à mesure que les Serviteurs s’éveillent et retrouvent ainsi l’accès à des niveaux supérieurs de leur être, ils deviendront un réseau très dense d’activité galactique, une expression microcosmique à la fois de la galaxie et aussi de notre Mère la Terre elle-même en cette époque. La planète est en effet présentement en train de fonctionner comme une sorte de station de communication inter-dimensionnelle, interstellaire et aussi de portail d’intégration connectant un vaste réseau d’ondes de vie d’un bout à l’autre de l’anneau de barrage énergétique (ring-pass-not) de cette galaxie.

Les fils à l’intérieur des ego factices des Serviteurs lient leurs âmes à différents niveaux de conscience appartenant à des êtres spirituels dont le périple vers la Libération de la matière n’est pas encore achevé ; on observera clairement à un certain stade que certains d’entre eux ne sont pas non plus très heureux ! La fréquence vibratoire de leur patrie n’est pas en harmonie avec le Royaume Divin, vers lequel ils cherchent à retourner avec l’aide des Serviteurs sur Terre. De tels fils de conscience peuvent souvent être assez bruyants, agités, querelleurs (entre eux et avec le Serviteur) et donc définitivement non intégrés et en besoin d’amour, de sagesse et d’aide. Par conséquent, ils ne sont pas encore libres de la peur et de l’ignorance et ils se disputeront de plus en plus l’attention du Serviteur au fur et à mesure que le rythme planétaire s’accélère. Tandis que le tourbillon de ces « derniers jours » s’intensifie, il est donc très important pour les Serviteurs de rester focalisés sur la Sainte Vérité, de simplifier leur vie en « aplanissant les chemins du Seigneur » à l’intérieur de leur ego factice, en maintenant une aspiration inconditionnelle, purement verticale et entièrement consacrée au service du Plan Divin, à la fois au nom de leurs civilisations et de l’humanité. Le degré de pureté avec lequel un Serviteur progresse vers la sainte transfiguration durant l’influx de Grâce qui arrive et qui est unique à cet âge, aidera directement et proportionnellement les agneaux de Dieu qui résident en eux et les guidera vers la Bergerie.

Les Serviteurs continueront généralement de faire l’expérience du karma et des luttes de leurs fils de civilisations jusqu’au jour du Jugement dernier. Les Serviteurs ont beaucoup « d’enfants » qui comptent sur eux pour être aidés et dirigés et une partie de leur mission personnelle est d’encourager ces créatures dépendantes à rentrer dans la Patrie céleste avec eux par la Porte christique. Cependant, avec tant de fils intérieurs (psychiques) et extérieurs (de ce monde) qui poussent et tirent la conscience inférieure des Serviteurs durant les tempêtes terrestres imminentes, les choses peuvent devenir assez confuses pour eux par moments ; cependant ce ne sera le cas que si les Serviteurs se laissent entraîner, par fausse identification, dans le cyclone qui est un phénomène corollaire nécessaire au nettoyage planétaire. Une attention focalisée sur la Vérité permettra aux Serviteurs de rester au milieu du cyclone provoqué par les conditions dualistes mouvementées des temps actuels, tout en étant équilibrés, paisibles, immuables et intouchables malgré les énormes vagues de peur et de doute qui s’élèvent dans le monde aujourd’hui.

*          *          *

Le succès de la mission de chaque Serviteur individuel dépend de l’identification correcte de leur personnalité comme n’étant qu’un instrument de service. En effet, une marque distinctive des Serviteurs éveillés ayant des ego factices karmiquement non contaminés est leur façon de considérer leur vie personnelle comme n’étant qu’un aspect minuscule d’une fonction et d’une expérience collective bien plus vaste. De cette manière, leur relation à la vie reste nettement impersonnelle et ils sont ainsi capables de voir le monde avec des yeux spirituels. Ken Carey résume le besoin essentiel d’une telle attitude par les paroles suivantes (prononcées par le Christ) : « Quiconque Me suivra devra mourir à toutes les définitions de soi… Quiconque est attaché à sa définition de soi perdra son identité quand cette définition n’existera plus, mais quiconque abandonnera toute définition par amour pour Moi et pour l’entrée de Ma conscience, celui-là prendra part à Ma vie éternelle. » – « The Starseed Transmissions » (Transmissions de semences d’étoiles).

Une identification personnelle avec un quelconque fil ou complexe de l’ego factice entrave l’intuition et conduira inévitablement à la confusion, à des efforts mal dirigés et par conséquent à une action inappropriée qui fera plus de mal que de bien au Serviteur, à sa mission et à ceux qu’il peut tenter d’aider. Beaucoup de Serviteurs aujourd’hui s’emparent de certains idéaux téméraires et inutilement complexes en se précipitant dans un service que leurs sens déformés, même s’ils sont essentiellement justes, les sollicitent de faire. Dans la confusion issue de leur altruisme précipité et de leur impatience, ils peuvent provoquer beaucoup de désordre dans un monde déjà inondé par un torrent de fausses informations répandues dans tous les sens par des individus pleins d’enthousiasme et d’ardeur. La voie de l’Esprit a toujours été très simple, claire et directe, et pourtant aujourd’hui beaucoup de Serviteurs suivent sans le savoir l’exemple indiscipliné de l’humanité en incorporant dans leur vie toutes sortes de schémas élaborés, de rituels et pratiques censés « répondre aux exigences du Nouvel Age » et pour s’assurer une place parmi ceux qui connaîtront le succès durant les temps à venir. Un déluge de très étranges notions, plans et nouvelles techniques pour parvenir à la libération de soi, à un plus grand pouvoir et à l’ascension personnelle prolifèrent actuellement dans le monde. Tout cela tend à distraire la masse de l’humanité de la simple Vérité, ce qui, en conséquence, détourne beaucoup du Vrai Chemin, contaminant même les esprits des Serviteurs qui s’éveillent avec des mensonges de toutes sortes.

Cependant, une façon de pensée erronée peut rapidement être corrigée par l’acquisition de la Connaissance Juste, qui révélera ultérieurement que les illusions échafaudées par l’ego factice ne peuvent être transmutées que dans le creuset du service désintéressé, tandis que l’influx de Lumière divine correspondant à cette invocation purifie et élève toute vie qu’elle touche. En s’harmonisant correctement avec les nouvelles fréquences plus élevées d’énergie qui sont maintenant disponibles sur Terre, en tirant les leçons de et en abandonnant toutes les fausses conceptions passées ainsi que les fausses identifications, la conscience du Serviteur va indubitablement s’élargir alors que toutes les expériences passées seront illuminées par la lampe de l’Intuition. Une telle clarté de perception va alors promouvoir une nouvelle compréhension des leçons contenues dans les erreurs passées mais que l’on avait négligées (rien n’est jamais gaspillé), et elle permet simultanément aux Serviteurs d’en reconnaître l’utilité pour le service futur, au fur et à mesure que leur vision s’élargit. On peut donc voir que chaque moment offre à nouveau une opportunité soit de purifier (préparer), soit d’entacher (gêner) l’ego factice suivant ce à quoi le Serviteur s’identifie, ce sur quoi il est focalisé et suivant ses motivations.

Alors que le voile de l’oubli offre aux Serviteurs une expérience de première main – via l’ego factice – de toute la séparation et tout le désespoir du monde, simultanément, à un niveau de savoir supérieur et ancré au cœur de l’âme-groupe, ils ont toujours été conscients que leur souffrance était pour les autres et de nature purement temporaire. Beaucoup de Serviteurs ont gardé un vague souvenir datant de la plus tendre enfance qu’un temps viendra – et bientôt – quand tout sera changé en un clin d’œil, et que l’ego factice deviendra complètement transparent dans le stade final de leur mission, la personnalité temporaire ayant été enlevée et mise de côté comme le cocon d’un papillon devenu inutile.

Finalement, au Jour de la Ressouvenance, les Serviteurs prendront de nouveau conscience, durant leur présente tâche qui sera pour beaucoup la dernière sur Terre, que leur vrai Soi est bien plus que leur ego factice. En attendant, alors qu’ils se détachent de leur préoccupation pour leur personnalité, la réalité des Serviteurs deviendra toujours plus vaste car, dans leurs perceptions élargies, ils pourront contempler toujours davantage la divine grandeur, la beauté, l’interconnexion et l’intelligence grandiose partout présente de la Création. Après avoir percé le voile de l’oubli – obtenu uniquement grâce à la purification de l’ego factice dans le service au monde – le moi personnel va se dissoudre, il se fondra et sera complètement uni une fois de plus à l’âme-groupe, alors que chaque expérience terrestre douloureuse sera élevée dans la lumière de la transmutation. La Loi de Synthèse aura permis de remédier à l’état de souffrance de l’humanité qui existait depuis bien longtemps tandis que la planète entière sera transformée positivement. Il ne peut certainement pas y avoir dans le monde entier de plus grand honneur et joie. En vérité, à ce moment capital d’accomplissement, la jubilation des Serviteurs sera si intense, leur béatitude si profonde et l’expérience de récompense divine si ineffablement spirituelle que toutes les âmes sans exception aimeraient volontiers renouveler le même sacrifice dans le service et tout recommencer. Une telle attitude de consécration est mentionnée dans le Livre des Révélations de Jean dans le Nouveau Testament quand : « …les vingt quatre anciens jetèrent leurs couronnes (auréoles) devant le trône de Dieu » – Apocalypse 4:10.

Publicités