Les caractéristiques inhérentes des serviteurs

Posted on 28 novembre 2012

0


MAINTENANT QUE NOUS AVONS VU DANS LES GRANDES LIGNES les origines, les motivations et le but collectif sur Terre des Serviteurs, nous pouvons nous aventurer à explorer plus en détail leurs caractéristiques uniques, leurs qualités, défis, opportunités et autres phénomènes associés.

Afin d’être réellement au service du Plan Divin il faut qu’une personne soit ouverte à une compréhension et une considération pour la Grande Vie qui transcende suffisamment sa préoccupation pour ses affaires personnelles pour qu’elle soit capable d’aligner naturellement ses idéaux, pensées et actions et le but de sa vie à une cause plus élevée que son propre progrès et bien-être. Fondamentalement on peut définir un Serviteur comme tout individu sérieux qui essaie de vivre une vie juste et qui, par conséquent, manifeste durablement une notion de service désintéressé et un dévouement pour le Bien le plus grand dont il a pris conscience. Il se distingue par des tendances naturelles à rechercher la Vérité de manière désintéressée et par un désir inhérent et authentique d’aider spirituellement autant que possible son prochain. Par conséquent, tout un chacun peut, à tout moment, se qualifier pour rejoindre les rangs des Serviteurs, quelle que soit son origine cosmique et quoiqu’il ait fait dans le passé. Le signe d’un véritable Serviteur de la Vie est la pureté actuelle de sa motivation, sa sincérité et son attitude d’amour inconditionnel.

Cependant, nous nous intéressons ici principalement à ces Serviteurs qui se sont volontairement incarnés sur cette planète afin de contribuer de manière spécifique à l’avancement du Plan Divin pour la Terre dans sa phase actuelle. Ces âmes qui se sont incarnées stratégiquement peuvent être classées dans un même groupe distinctif auquel s’appliquent certains attributs uniques et caractéristiques et cela souvent dès leur plus tendre enfance. Ces caractéristiques sont en effet nombreuses ; certaines d’entre elles sont assez subtiles et ne peuvent être totalement appréhendées par l’intellect. Cependant afin d’aider le lecteur à conclure par lui-même s’il pourrait appartenir à un groupe de Serviteurs, voici en résumé quelques-unes de leurs particularités.

1. Une marque distinctive des Serviteurs incarnés sur Terre est qu’à un moment donné dans leur vie ils éprouveront le sentiment authentique, urgent et grandissant d’avoir une tâche importante à accomplir et d’être ici pour aider, même si les détails de leur tâche dont ils ne se souviennent que vaguement restent flous. Ils peuvent se sentir poussés de l’intérieur à entamer une recherche dans le monde pour trouver des réponses à certaines questions qui se posent naturellement et qui, une fois résolues, peuvent les conduire à la question suivante et au prochain stade de la quête nécessaire pour comprendre et se souvenir de qui ils sont.

Beaucoup de Serviteurs ont aujourd’hui dans leur for intérieur un souvenir suggérant qu’ils furent jadis membres d’un vaste groupe d’âmes qui collaborèrent pour une noble cause à une époque antérieure à leur présente incarnation. L’impulsion naturelle du Serviteur de découvrir la signification de ces sentiments intérieurs particuliers est en fait un rappel venant de l’intérieur qu’ils feraient bien de commencer la recherche à la fois du but de leur incarnation et des membres de leur âme-groupe qui sont actuellement incarnés sur le plan physique. Inévitablement, tous les Serviteurs doivent en définitive s’embarquer sur ce chemin de recherche afin de se préparer à reprendre un travail qui leur est familier au tournant actuel et culminant de la spirale évolutionnaire pour la planète Terre.

2. Les Serviteurs qui s’incarnent en provenance de sphères plus élevées et plus raréfiées que celles de la Terre (surtout pour la première fois) auront été plus habitués à un environnement beaucoup plus pur et plus fin. Par conséquent, ils peuvent rencontrer certaines difficultés congénitales à faire face et à s’adapter aux réalités de la troisième dimension sur cette planète. Les Serviteurs ont généralement un sens même flou que cette grande parodie de la nature divine de la vie qui se manifeste partout sur Terre est non seulement indésirable, mais aussi entièrement inutile. Ils perçoivent à un certain niveau que la grossière déformation de la Vérité et la souffrance qui en résulte et qui est partout évidente n’est certainement pas la norme dans les royaumes sereins qu’ils sentent être leur véritable foyer et dont ils ont, sans grande surprise, si souvent la nostalgie.

Cependant, les Serviteurs remarqueront généralement qu’ils sont poussés dans deux directions opposées en même temps. Alors qu’une attraction magnétique irrésistible les tire en avant et vers le haut, cherchant toujours à leur offrir cette libération de la souffrance qu’ils ont connue auparavant, dans des moments de poignant rappel de leur ancienne promesse à l’humanité et à la planète Terre, ils sont cependant simultanément contraints de se détourner de leur Soleil spirituel pour aller partager sa lumière avec le monde.

Les Serviteurs qui s’éveillent se souviendront à un certain stade d’avoir vécu dans d’autres lieux physiques ou dans des mondes plus subtils où une entente harmonieuse avec tous les êtres, une ouverture télépathique, une solidarité spirituelle et une manière d’aimer spontanée et sans retenue sont les conditions naturelles de la vie. Ils sont donc souvent porteurs d’une forme de tristesse liée à leur réaction face au climat psychique de la Terre et cela peut se manifester de différentes manières. Des troubles de la personnalité issus d’un sentiment d’aliénation dans un monde hostile, des maux physiques comme les allergies, l’insomnie et l’hypersensibilité ne sont que quelques-uns des symptômes du malaise du Serviteur typique et sont des indications de difficultés à s’adapter à un environnement antagoniste et bien plus dense que celui de leur sphère d’origine. Ces problèmes peuvent conduire certains individus à se tourner vers des « mesures sédatives » comme l’alcool, les drogues, les excès alimentaires etc. pour soulager la dépression liée à la nostalgie de leur patrie.

De plus en plus de Serviteurs manifestent aujourd’hui de nombreux symptômes liés à la purification planétaire en cours*. Leurs champs énergétiques subtils (auras) sont actuellement en train d’être affinés et élargis en vue de recevoir les énergies plus fines qui sont émises en provenance des mondes supérieurs. Cependant, du fait de leur croissante sensibilité, les Serviteurs peuvent aussi être affectés (et infectés) par les émanations éthériques qui sont un problème tellement répandu sur notre planète en voie de désintoxication. En fait, les Serviteurs qui s’éveillent reflètent et expriment généralement les symptômes du processus de purgation de la planète avant le reste de l’humanité. Alors que les fréquences de la Terre s’élèvent, les Serviteurs deviennent particulièrement sensibles aux influences psychiques de toutes sortes ; ils se rendront compte qu’ils sont facilement influencés par les pensées et sentiments de ceux qui les entourent. Alors que tensions et impuretés apparaissent dans l’esprit et les émotions de l’humanité en concordance avec la purification nécessaire et programmée de la Terre, les auras de la plupart des individus s’enflamment facilement, pourrait-on dire, et par conséquent ont beaucoup plus tendance à affecter de manière préjudiciable les auras et donc la conscience des autres. Ceci crée souvent beaucoup de tension pour les Serviteurs, par exemple sous forme d’anxiété, de paranoïa, de dépression, névrose et même de psychose et au pire peut conduire finalement à une sorte d’infirmité physique. Ce sont vraiment des afflictions courantes que connaît toute personne dont l’aura est susceptible d’être envahie par des influences vibratoires nuisibles qui abondent aujourd’hui dans un monde qui souffre.

 

* Ce processus qui a lieu actuellement et qui fut largement prophétisé tout au long des siècles jusqu’à nos jours est décrit en détail dans le livre intitulé The New Call (Le NouvelAppel), disponible sur demande (voir fin de cet ouvrage).

L’anxiété, la peur et les troubles nerveux s’intensifient actuellement dans le monde alors que les polarités du bien et du mal, du Vrai et du faux sont amplifiées en conformité avec l’entrée des fréquences de l’énergie du Verseau, et cela est un schéma normal sur Terre à la fin d’un cycle majeur. Le bombardement des auras est particulièrement intense dans les villes et autres régions très peuplées pour des raisons évidentes. De plus, comme la sensibilité augmente pour toute l’humanité en conformité avec les changements mondiaux qui ont lieu actuellement, les émanations toxiques comme les fréquences électromagnétiques nuisibles, la pollution atmosphérique et sonore, les additifs artificiels et nocifs contenus dans les produits alimentaires etc. vont provoquer progressivement encore plus de difficultés pour la majorité réactive. Notre environnement affecte nécessairement notre conscience et cela est particulièrement et profondément vrai pour les Serviteurs qui s’éveillent. Cependant si l’on comprend bien la dynamique occulte qui a lieu dans de tels phénomènes et qu’on ajuste sa vie en conséquence, les réactions négatives peuvent être réduites au minimum et largement évitées. Il y a un moyen très efficace de s’élever au-dessus de toutes ces conditions défavorables que presque tout le monde connaîtra dans le futur immédiat ; c’est une solution remarquablement simple en vérité et qui est discutée en détail dans cet ouvrage.

Il peut sembler assez ironique que la sensibilité qui est presque toujours pénible pour les Serviteurs dans les débuts, soit en fait bénéfique pour leur tâche dans sa globalité. Cela leur permet en effet d’avoir une compréhension empathique de première main de la crise dans laquelle l’humanité est plongée actuellement. Par conséquent, c’est une opportunité pour découvrir et défricher des voies nouvelles permettant de surmonter efficacement les circonstances uniques et exigeantes de l’époque actuelle. Percevoir comment servir au mieux l’humanité s’acquiert par l’expérience personnelle, et cela fait partie de la tâche que tous les Serviteurs ont acceptée afin de contribuer aux importantes et nécessaires transformations sur la planète Terre.

3. Comme ils sont des êtres naturellement et psychiquement empathiques, les Serviteurs ont facilement et souvent inconsciemment tendance à absorber les énergies du milieu qui les entoure. Comme on l’a dit précédemment, une telle sensibilité inhérente peut quelquefois conduire à des états chroniques car les Serviteurs en général, et ceux qui ont une nature plus fragile et qui vivent et travaillent dans des régions très peuplées, peuvent parfois être submergés par les vibrations psycho-émotionnelles négatives de ceux qui sont autour d’eux. Cependant, ce phénomène n’est que le premier stade d’un processus potentiel de transmutation d’une importance capitale dont sont intrinsèquement capables tous les Serviteurs, processus au travers duquel les énergies plus grossières peuvent être purifiées par eux.

Les Serviteurs qui s’éveillent sont par nature des transformateurs d’énergie, et cette fonction est une partie très significative de l’ensemble de leurs tâches sur Terre. Cependant, en laissant leur personnalité s’identifier avec les caractéristiques des énergies qui les entourent et qu’ils absorbent si facilement, les Serviteurs qui n’ont pas encore intégralement retrouvé leur conscience supérieure se laissent souvent tomber dans les états indésirables déclenchés par les influences négatives locales. Afin de ne pas se laisser corrompre par les vibrations extérieures délétères, tout en accomplissant simultanément leur devoir de transmutation pour le monde, les Serviteurs doivent se rappeler leur capacité innée de sublimer les énergies grossières. Cette ressouvenance essentielle sera rétablie une fois de plus simplement par l’éveil de leur disposition naturelle et active à se soucier de manière désintéressée du bien-être d’autrui. L’amour – jamais la peur ni une orientation égoïste – est la clé du succès spirituel pour les Serviteurs (de même que, bien sûr, pour l’humanité).

C’est une loi universelle immuable que le service dévoué et désintéressé élève le taux vibratoire de la conscience. Les semblables s’attirent, et donc ceux qui sont des Serviteurs sincères, charitables et actifs découvriront qu’ils sont capables de s’élever au-dessus de la plupart des vibrations extérieures nuisibles, vivant heureux, presque comme si ces énergies n’existaient pas du tout. Protégés par l’orientation positive d’une attitude réellement aimante, rien de l’aspect plus grossier de la vie ne peut les affecter ; ils restent libres de rendre le service envers l’humanité pour lequel ils se sont incarnés.

Les Serviteurs qui ont retrouvé leur capacité de transmuter les énergies peuvent quelquefois de manière inattendue manifester soudain des états psycho-émotionnels qui ne sont pas du tout reliés à leur condition présente ou même à leurs expériences passées. Ils feraient bien de comprendre la dynamique de ce processus d’absorption et de transmutation des impuretés des auras d’autrui, qui est en fait assez inoffensif et peut même être une expérience joyeuse si elle se fait correctement, avec une compréhension spirituelle, une compassion détachée et un engagement vertueux à aider le monde.

4. Les circonstances susmentionnées auxquelles les Serviteurs qui s’éveillent sont confrontés dans les premiers stades du déroulement de leur mission les pousseront à manifester une préoccupation bienveillante et cependant tout à fait impartiale pour le bien-être spirituel d’autrui. Par conséquent, et du fait de leur nécessaire détachement et leur vision plus large, les Serviteurs sont souvent mal compris, car l’amour qu’ils manifestent est très différent de l’intérêt sentimental, affectueux et personnel de la personne moyenne. Ils sont forcément surtout préoccupés par le bien-être spirituel de toute l’humanité en tant que race, de même que, bien sûr, pour toute vie. Ils ne sont pas intéressés en priorité par les intérêts sans grande importance des individus qui sont essentiellement occupés par leurs petits problèmes et soucis. Une telle impersonnalité provoque régulièrement la critique d’autrui ; les Serviteurs doivent apprendre à vivre avec et ne pas y prêter attention. L’amour vrai et inconditionnel pour tout est bien plus important durant la pérégrination de la vie que ne le sont les relations personnelles, cependant vivant dans un monde constitué d’individus réactifs et emplis de désirs, les Serviteurs se rendront peut-être compte qu’ils ont très peu d’amis véritables. Cependant, ils sauront toujours qui sont leurs véritables amis, car les Serviteurs authentiques du Plan Divin se tiendront comme Un en formation de groupe, le regard tourné non vers ce qui est personnel mais vers le haut, dans la même direction.

Aujourd’hui on ne comprend généralement toujours pas comment l’amour peut voir avec une parfaite clarté les imperfections de toute forme ou expression – humaine ou autre – et comment il se met alors à faire tout son possible pour aider la vie – ou âme – qui l’habite à se libérer des entraves de ses illusions. L’amour dans sa sagesse reconnaît ceux qui demandent à être guidé et pourquoi ; il entend avec précision et perçoit ce qui est au fond du cœur d’une personne, et il cherche constamment à s’unir et à coopérer pour une noble cause avec tous les membres de l’humanité dans le monde qui possèdent une réelle compassion. Ceci est accompli non par un aveuglement issu d’une politesse euphémique ou de sensibilités personnelles, mais par la discrimination et la sagesse. Ainsi est le parfait amour qui doit inclure la sagesse, qui a toujours un objectif et est accompagné d’intelligence dans ses efforts pour faire ce qu’il y a de mieux et toujours pour le plus grand bien spirituel de tous. À ce jour, on a beaucoup insisté sur ce qui est interprété par la plupart comme étant « l’amour » en négligeant l’aspect sagesse qui est l’amour s’exprimant dans le service. Afin d’être efficace aujourd’hui, un tel service doit reconnaître la loi universelle, l’importance de l’époque dans laquelle nous vivons et ses exigences adaptées aux circonstances du moment pour connaître le succès dans les temps à venir.

Les Serviteurs ont déjà atteint avant leur présente incarnation le but spirituel qui est de parvenir à l’amour inconditionnel et le service spontané, et c’est cet accomplissement qui leur donne le droit et le privilège de s’embarquer dans la tâche qui leur est attribuée sur Terre. Cependant, par l’oubli nécessairement imposé à leur expression humaine actuelle, ce à quoi aspirent de nouveau les Serviteurs qui s’éveillent maintenant, qu’ils en soient déjà conscients ou pas, c’est de rétablir et par conséquent d’incarner dans le présent la vertu du parfait amour. La recherche du Saint Graal est de nouveau à l’ordre du jour partout dans le monde, et sa récompense représente un trophée magnifique pour chaque Serviteur qui se souviendrait de l’objectif sacré de son incarnation.

Il faudrait ici un peu comprendre l’impulsion spirituelle principale qui motive les Serviteurs. Ils vont presque toujours proposer à autrui le choix de servir avec eux, d’élever leur propre taux vibratoire et ainsi de se qualifier pour l’entrée dans le Nouveau Monde. Cependant, aujourd’hui encore très peu de gens dans le monde réalisent que le vrai service spirituel est souvent destructeur. C’est forcément le cas, car il faut faire disparaître les anciens attachements, les systèmes de croyance erronés et les fausses sécurités pour que la lumière de ce qui est nouveau et vrai puisse illuminer la conscience. Ceux qui attendent de reconnaître leur propre idée préconçue du parfait et idéal enseignant spirituel – à l’image des saints paisibles et gracieux des religions et biographies du passé – risquent de ne pas saisir les opportunités offertes par le Serviteur typique qui est nécessairement plus assidu et plus exigeant, car il est obligé de respecter le délai planétaire en ayant contribué à une récolte la plus abondante possible.

Les Serviteurs éveillés agissent comme des catalyseurs et les relations avec eux sont souvent dynamiques, voire explosives, provoquant le meilleur ou le pire chez autrui. Comme ils sont naturellement enclins à être constamment concentrés sur leur but et sur l’essentiel, allant directement à la racine des questions importantes, les Serviteurs mettent souvent rapidement en lumière ce qui doit être reconnu, abordé et résolu chez autrui afin qu’ils puissent saisir l’extraordinaire opportunité spirituelle au Temps des Récoltes qui approche. Cependant, dans un monde où prédominent des attitudes marquées par la peur, l’égoïsme et la résistance au changement, les Serviteurs doivent apprendre à faire face à une réception généralement loin d’être amicale, et parfois même nettement hostile. Bien que beaucoup de gens parlent de charité et de service désintéressé, la plupart ne se montrent pas à la hauteur de leurs idéaux quand la possibilité leur est offerte de manifester intelligemment ces vertus.

Quelle que soit la réaction à leurs efforts sincères, les Serviteurs qui s’éveillent seront toujours inspirés de continuer de remplir leur devoir envers l’humanité en offrant la vérité des temps actuels, aussi extraordinaire et incroyable que cette vérité puisse paraître pour certains. En vérité, le plus grand service que l’on puisse rendre aujourd’hui dans le monde est de diffuser largement l’information sur les faits concernant le choix imminent que chaque être humain devra faire de nos jours, gardant toujours à l’esprit que le libre-arbitre est une clause divine et que le choix individuel doit être honoré. En offrant ainsi à autrui la possibilité de réagir positivement, les Serviteurs fournissent d’importants « tests » à l’humanité en cette « fin des temps ».

Cependant, il est lamentable que la majorité des êtres humains soient devenus tellement aveuglés, sceptiques et craintifs durant leur expérience sur Terre que trop souvent ils rejettent le secours spirituel offert par d’autres cœurs aimants qui peuvent s’approcher d’eux à bras ouverts. Un tel rejet généralisé d’une sollicitude et d’une bienveillance authentique est souvent difficile à comprendre pour les Serviteurs qui s’éveillent et ils sont régulièrement obligés d’accepter de telles circonstances même lorsqu’un potentiel reconnu finit par être réduit à néant devant leurs yeux. Le poète, Kahlil Gibran a connu son lot dans ce genre de traitement. Il l’exprime succinctement dans les paroles suivantes : « Si je tends une main vide et qu’en la retirant je la trouve encore vide et ressente de la déception, c’est de la stupidité ; mais si je tends une main qui est pleine et cependant ne trouve personne pour recevoir, alors c’est du désespoir. »

 

William Blake compris aussi cet aspect du caractère humain :

Enfants des futures générations,

Qui lisez cette page d’indignation,

Sachez qu’il fut un temps où l’Amour !

Le doux Amour était considéré comme un crime !

C’est encore le cas aujourd’hui sur cette planète que lorsque des profanes entendent une sainte vérité, ils éclatent en rires bruyants. Sur Terre peut-être si ce n’était pas risible, ce ne serait pas une sainte vérité ! Les matérialistes pleins d’assurance peuvent paraître rusés et ingénieux alors qu’un humble et doux serviteur de la race peut leur sembler plutôt stupide. Les Serviteurs ont souvent de dures mais utiles leçons à apprendre par le ridicule, le rejet ; et même si c’est à force d’hostilité injustifiée venant d’autrui, ils finiront cependant par comprendre grâce à cette éducation bien difficile qu’une réserve intelligente, une compassion silencieuse et des pensées bienveillantes constituent souvent le service principal qu’ils puissent rendre dans certaines circonstances.

Un passage de la Tradition hermétique dans le Kybalion atteste du dilemme auquel font face beaucoup de Serviteurs durant les premiers stades du processus de réveil :

Mais un regard porté en arrière sur les pages de l’histoire montrera la sagesse des Maîtres qui connaissaient la folie de vouloir essayer d’enseigner au monde ce qu’il n’était ni prêt ni disposé à recevoir. Les hermétistes n’ont jamais cherché à être des martyrs et se sont au contraire silencieusement assis sur le côté avec un sourire de pitié sur leurs lèvres closes alors que « les païens faisaient rage bruyamment autour d’eux » dans leur divertissement habituel de mettre à mort et torturer les enthousiastes honnêtes, mais qui se fourvoyaient ; ils s’imaginaient qu’ils pouvaient imposer la vérité à une race de barbares, alors qu’elle ne pouvait être comprise que par les élus qui avaient avancé sur le Chemin ; et cet esprit de persécution n’est pas encore mort dans le pays. Il y a certains enseignements hermétiques qui, s’ils étaient rendus publics, provoqueraient à l’encontre des enseignants un hurlement de mépris et d’insulte de la part de la multitude qui se mettrait de nouveau à crier « Crucifiez-le, crucifiez-le ! »

Les Serviteurs ne se sont pourtant et certainement pas incarnés afin de vivre dans la solitude comme les hermétistes de jadis et ils ne sont pas non plus venus de si loin pour simplement atteindre un état supérieur de conscience et d’extase mystique seulement pour eux-mêmes, comme un yogi qui ferait de la méditation. Dans les premiers stades et avant l’échéance planétaire, les Serviteurs qui s’éveillent vivent constamment une double vie faite d’une part d’activités apparemment ordinaires et pourtant faites dans un esprit de service, et d’autre part d’une intense recherche spirituelle, de réflexion et de travail intérieur. Ceci, en fait, est une caractéristique marquante du véritable aspirant spirituel d’aujourd’hui, par opposition à l’aspirant du passé qui s’échappait typiquement de la vie pour aller dans des endroits silencieux, loin des pressions de la vie quotidienne et du contact constant avec les autres. La tâche de l’aspirant dans le Nouveau Monde – comme en donnent l’exemple tous les Serviteurs éveillés aujourd’hui – est beaucoup plus difficile que celle du moine ou de l’ermite du passé qui méditait, mais leurs accomplissements et récompenses seront bien plus grands. Ceci fait partie intégrale du progrès mondial et les Serviteurs qui dans les siècles passés ont excellé dans la réalisation de soi, le mysticisme, le transcendantalisme et autre démarche similaire sont de retour aujourd’hui comme serviteurs compassionnels de la race, embrassant volontiers les principes et lois plus avancés qui font partie du service spirituel et de l’occultisme supérieur.

Le mot latin « occultus » signifie caché. L’occulte est donc la science de ce qui est caché aux cinq organes des sens et à l’intellect. La référence précédente à l’occultisme (et le contexte dans lequel ce mot est utilisé tout au long de ce livre) signifie l’obtention d’une compréhension intelligente des lois universelles et des principes ésotériques et, poussé par des motifs désintéressés, un maniement conscient des forces cachées de la Nature pour le bien de l’ensemble. Cela n’implique pas la sorcellerie, la magie noire, le psychisme inférieur et la médiumnité ordinaire etc. Il est difficile pour ceux qui ne connaissent rien à l’occulte de comprendre à quel point leurs propres limitations* sont grandes, sérieuses et omniprésentes. La compréhension des Serviteurs éveillés concernant la vie intérieure et la dynamique occulte de l’Univers est généralement beaucoup plus vaste que celle que l’humanité a eue dans le passé ; les Serviteurs apporteront donc naturellement une lumière de vérité et de sagesse bien plus éclatante dans le Nouveau Monde, illuminant le chemin à suivre pour qu’il soit visible de tous.

* Limitation et échec sont toujours imposés par nous-mêmes et le degré de succès et de rapidité de l’éveil pour chaque individu est aujourd’hui comme toujours strictement déterminé par soi-même et ne peut être activé que par une attitude juste, une compréhension juste, un choix juste et l’action juste qui en découle. Le progrès spirituel et les expansions de conscience qui l’accompagnent ont toujours été disponibles pour l’humanité et le sont particulièrement maintenant – à l’aube de l’ère du Verseau – mais seulement si et quand le candidat s’est préparé adéquatement pour recevoir la grâce. Le destin de chaque personne dépend entièrement de l’usage de son propre libre-arbitre.

5. Les Serviteurs qui ont aujourd’hui entamé une recherche de compréhension et ont ainsi amorcé leur propre processus de réveil, vont remarquer qu’ils ont un curieux effet sur certaines des personnes avec lesquelles ils entrent en contact. Ceci est dû aux énergies vibratoires plus rapides qu’ils attirent et irradient de par leur attitude fervente et leur esprit inquisitif. En produisant leur impact sur autrui, de telles énergies peuvent sembler ne pas créer toujours des résultats favorables ; cependant, si on examine cela attentivement et avec profondeur, on pourra reconnaître que les impuretés émotionnelles et psychologiques qui émergent font partie d’un processus à la fois nécessaire et désirable si le nettoyage de l’aura, la guérison et en conséquence la préparation à la récolte doit s’ensuivre.

Les Serviteurs éveillés possèdent généralement ce que l’on pourrait appeler des auras réfléchissantes. Ceci signifie que sans effort et en étant simplement naturels, ils peuvent jouer un rôle de miroir permettant à autrui de prendre conscience de leurs encombrements psycho-émotionnels. Les Serviteurs éveillés sont entièrement libres de tout désir de reconnaissance personnelle, de récompense ou du besoin d’impressionner ou contrôler autrui. Par conséquent, ils ne participent pas aux drames de l’ego de ceux qui ont l’habitude de les jouer. Ceci produit un effet de miroir car en ne réagissant pas de la manière habituelle de la personnalité, et par conséquent en s’abstenant de nourrir et donc d’encourager les illusions de l’ego séparé, ce dernier peut se voir lui-même comme s’il regardait la surface lisse d’une masse d’eau parfaitement immobile et réflective. Quand il y a absence de validation réactive aux expressions de l’ego qui vit dans l’illusion et qu’il n’y a pas d’identification avec la personnalité changeante, l’effet miroir se produira presque toujours chez l’individu qui cherche cette validation. En étant rejeté sur lui-même, l’ego voit son image reflétée et cela peut être une expérience assez perturbante pour la plupart des gens. Généralement les gens croient que s’ils peuvent se voir aussi clairement, les autres peuvent en faire autant, cependant le plus souvent l’ego illusoire se sent très mal à l’aise quand il voit ses illusions remises en question par le miroir et que ses fautes et faiblesses sont ainsi exposées, même en présence d’une parfaite acceptation et d’un amour inconditionnel. La réaction la plus courante de la personne typiquement embarrassée dans une telle situation est le reproche, le déni ou les deux.

 

Et ce n’est pas tout. Les champs énergétiques qui composent les corps subtils de tous les Serviteurs qui s’éveillent ont aussi un effet purificateur sans conteste sur les auras des autres. S’il devait y avoir un manque de compréhension ou de retenue chez certains de ceux qui entrent en contact direct avec les Serviteurs, cette caractéristique va forcément provoquer certaines réactions négatives de la part d’ego instables et non préparés. Les réactions à une purification peuvent au pire faire éruption sous la forme d’une hostilité irrationnelle dirigée directement contre le Serviteur, soit silencieusement en pensée et en ressenti ou alors d’une manière flagrante par une expression extérieure.

Quoiqu’à une échelle bien moindre, les persécutions inévitables des Serviteurs peuvent à juste titre être comparées à la crucifixion de Jésus, le Christ de l’ère des Poissons, de même qu’aux exécutions des martyrs dont les vies témoignent clairement du résultat inévitable qui se produit sur Terre quand l’obscurité de l’ignorance est confrontée à la lumière de la Vérité. Cependant comme il l’a été expressément énoncé dans tous les grands enseignements spirituels, nos états d’âme et notre état de conscience sont sous notre entière responsabilité. Alors que l’être humain lâche et ignorant s’empresse de montrer du doigt autrui en signe de reproche et de condamnation, cherchant à éviter, nier ou changer ce qui est, le sage regarde calmement au fond de lui pour y trouver la cause première de ses réactions face aux déclencheurs extérieurs ; il sait qu’absolument chaque circonstance de la vie offre une expérience de valeur, une opportunité de faire des choix judicieux et par conséquent c’est une occasion toute prête pour l’éclosion d’un progrès spirituel. Cependant, alors que l’échéance planétaire se rapproche toujours plus et que la vie sur Terre devient progressivement de plus en plus intense pour chacun, de violentes catharsis deviendront une réaction courante autour de certains individus et groupes qui s’éveillent ; les Serviteurs les plus avancés verront comme ils serviront d’instruments dans la tâche nécessaire d’exorciser des esprits désincarnés d’êtres humains possédés occultement et évidemment, à une échelle plus large, de la planète Terre elle-même.

Nombreux sont ceux aujourd’hui qui minimisent ou même annulent les possibilités extrêmement précieuses qui leur sont offertes par les Serviteurs. Ils le font en choisissant de réagir par la peur et l’ignorance des symptômes de leur propre purification potentiellement positive, au lieu d’observer avec sage détachement les résidus psycho-émotionnels qui remontent à la surface afin d’être libérés. En bloquant ainsi la sortie de ces impuretés qui ont besoin d’être expulsées, les réactions issues de l’ignorance ne servent qu’à inhiber ce qui pourrait être autrement un processus de guérison on ne peut plus bénéfique. En outre, en donnant de l’énergie à des impulsions négatives par la projection malveillante de pensées et émotions correspondantes envers autrui, ils enclenchent des causes encore plus défavorables auxquelles il leur faudra remédier ultérieurement. La Loi du Karma est sans appel ; chaque individu est entièrement responsable de la réalité qu’il s’est créé lui-même. Par ailleurs, et à leur très grand désavantage, ces réactions négatives peuvent facilement attirer l’attention de désincarnés mal intentionnés, ouvrant ainsi effectivement la porte à leurs manipulations hostiles, ce qui peut finalement conduire à une possession permanente par des prédateurs invisibles. Une compréhension élémentaire des lois occultes opérant derrière la dynamique des énergies subtiles à l’oeuvre dans les relations humaines est plus que nécessaire aujourd’hui en ces temps de nettoyage global. Pour lors, un bref résumé peut servir à encourager le lecteur à faire de plus amples investigations.

Les pensées et émotions négatives (ou positives) (formes-pensées) qui sont dirigées vers une autre personne ne peuvent créer une impression significative ou durable sur leur destinataire que si dans l’aura de cet individu, il existe quelque chose de semblable qui soit capable de résonner en accord avec le caractère de l’énergie qui est dirigée vers lui. Dans le cas où une forme-pensée serait hors de portée du champ dans lequel la conscience de la personne peut résonner, la forme-pensée rebondit loin d’elle avec une force proportionnelle à l’énergie avec laquelle elle fut projetée à l’origine.*  De là vient le truisme qu’un esprit et un cœur pur sont la meilleure protection contre des attaques mentales et émotionnelles malveillantes, car un esprit et un cœur pur entretiendront des véhicules mentaux et émotionnels de matière fine et subtile ; une telle aura ne résonnera pas aux vibrations nécessitant une matière dense et grossière pour y trouver de la résonance. Il n’est donc pas difficile de comprendre pourquoi tous les Serviteurs feraient bien de se rappeler ces faits occultes élémentaires durant leur mission terrestre aujourd’hui.

* Il faut bien comprendre qu’une fraction du potentiel d’une forme-pensée négative sera toujours ressentie à l’impact, même par l’aura la plus pure ; les Serviteurs (particulièrement ceux qui agissent comme des transformateurs d’énergie) sauront certainement qu’ils sont attaqués ! Cependant, tant que le destinataire reste détaché et libre de toute réaction égotique conflictuelle, aucun effet néfaste durable ne sera subi.

Si une forme-pensée mauvaise (c’est-à-dire projetée avec des intentions de nuire) frappe un corps purifié, elle rebondira et retournera en suivant la ligne magnétique de moindre résistance et frappera son créateur. Celui-ci, possédant dans son aura une matière mentale et émotionnelle en affinité avec ce que la forme-pensée a généré, sera précipité dans des vibrations en correspondance et souffrira des effets destructeurs qu’il avait l’intention de causer à un autre. Ainsi, les malédictions se retournent bel et bien contre leurs auteurs. On peut donc clairement reconnaître que projeter des pensées et sentiments hostiles envers un Serviteur (ou même toute personne bien intentionnée) c’est se créer des problèmes immédiats en plus des répercussions karmiques ordinaires, bien que peut-être plus retardées, d’un tel comportement imprudent. Le lecteur peut se référer aux titres des ouvrages à la fin de ce livre pour de plus amples informations concernant l’aspect caché des relations humaines.

Les Serviteurs éveillés commencent à démontrer aujourd’hui un principe universel : à savoir que lorsqu’un membre de la race humaine commence à s’approcher du but de la Lumière et de la Sagesse (ou « Illumination » comme certaines traditions spirituelles plus anciennes l’ont appelée), il acquiert automatiquement une sphère d’influence qui s’étend du haut vers le bas, allant à la fois à l’intérieur vers la source de la Lumière et à l’extérieur vers « les mondes enténébrés ». Dès lors, il devient un centre conscient de force dispensatrice de vie et ce, sans effort particulier. Les Serviteurs accomplis vont donc stimuler l’avancement de toute vie avec laquelle ils entrent en contact et animeront cette vie en y induisant un courant évolutionnaire nouveau, que ce soit dans les êtres humains, d’autres Serviteurs, un animal ou même la conscience vivante à l’intérieur des mondes végétaux et minéraux. Ils agiront comme des transmetteurs de lumière dans les ténèbres, dispersant naturellement autour d’eux les illusions afin de permettre l’entrée du rayonnement d’une réalité plus lumineuse.

Les Serviteurs éveillés sont donc des occultistes pragmatiques ; en transmettant de l’énergie positive, ils peuvent bénir ceux qui sont prêts à la recevoir. Le résultat de telles transmissions bénéfiques dépendra et sera directement proportionnel à un certain nombre de facteurs comme suit : a) le degré d’ouverture et de sincérité du bénéficiaire, b) sa bonne volonté authentique d’abandonner tous les systèmes de croyances et attachements qui ne servent plus son bien suprême, c) sa soif de connaître une vérité supérieure, d) son degré d’intrépidité et de confiance dans la vie et, par conséquent, e) son empressement à apprendre et à changer, et en conséquence progresser vers une conscience spirituelle plus vaste.

Des transmissions d’énergie peuvent avoir lieu sans même qu’un mot soit prononcé, ni par celui qui est servi, ni par le Serviteur, car c’est la silencieuse invocation de l’âme réceptive qui spontanément attire l’énergie spirituelle à travers la personnalité dévouée du Serviteur, qui, à son tour, transmet et irradie sans difficulté la lumière provenant des plans supérieurs. La personnalité du bénéficiaire peut ne pas saisir grand-chose de cette dynamique très positive, elle peut même trouver toute l’affaire plutôt déroutante et même offensante, n’ayant apparemment aucune connaissance préalable ni de choix délibéré dans l’évènement. Cependant sa propre conscience intérieure, étant très au fait, est la mieux placée pour juger, et c’est cette partie supérieure du bénéficiaire qui décide si elle souhaite accueillir un aspect de l’âme-groupe (le Serviteur) sur le plan physique.

Ces transmissions de portée spirituelle suscitées par un Serviteur éveillé sont destinées à catalyser des expansions de conscience chez les autres afin qu’ils soient aidés dans leur propre processus d’éveil et leur préparation à l’imminente récolte. Ce phénomène a le potentiel de provoquer un important processus de transmutation dans le bénéficiaire et peut donc ainsi être considéré comme une sorte d’initiation mineure qui peut se produire instantanément en rencontrant un Serviteur ; ou alors la prise de conscience peut se faire plus tard, quand la graine plantée lors d’une rencontre aussi providentielle commence à germer dans un terrain mental et émotionnel favorable.

De telles transmissions d’énergie catalytiques sont une démonstration élémentaire de ce qu’on peut considérer comme de la magie blanche – une utilisation de la force spirituelle au profit d’autrui – dans laquelle la plupart des Serviteurs sont devenus parfaitement experts avant leur présente incarnation. Aujourd’hui, ils se souviennent rapidement de ces capacités innées et, comme on peut s’y attendre, sans la nécessité d’une longue étude ou pratique. Cependant, les Serviteurs reconnaîtront qu’en définitive ils ne sont que des instruments de ces énergies métaphysiques qu’ils sont capables de diriger, et par conséquent de telles transmissions se font toujours sans effort. Elles passent à travers le Serviteur et ne viennent pas en provenance de lui. Les avantages obtenus durant une interaction aussi vitale entre deux ou plusieurs personnes sont multiples ; tous les partis qui se sont préparés seront témoins des énergies de la divine providence qui surgissent à travers leur conscience et sont merveilleusement vivifiantes spirituellement, alors que des vibrations d’amour et de guérison descendent des mondes supérieurs en un miséricordieuse bénédiction. Une telle expérience démontre la loi universelle qui assure que lorsqu’on sert autrui de manière désintéressée avec pour seule préoccupation son bien le plus élevé, les deux partis en sont bénis, et pourtant c’est généralement le Serviteur qui en retire le bienfait spirituel le plus exaltant.

Les Serviteurs doivent comprendre et toujours se rappeler que pour que les transmissions d’énergie se déroulent avec le maximum de succès, l’énergie divine doit être canalisée directement, sans altération ni déformation significative due à l’excitation, l’enthousiasme passionné ou une application inappropriée par la personne à travers laquelle ces transmissions s’opèrent. Il existe souvent dans les auras des Serviteurs qui s’éveillent certains déséquilibres de la personnalité qui n’ont pas été résolus et qui peuvent gêner ou même corrompre le flot de la pure énergie spirituelle qu’ils ont à disposition pour aider autrui. Cependant, de telles entraves peuvent être réduites et même complètement dissoutes si le Serviteur reste calme, détaché et demande humblement de l’aide, s’il est désintéressé et ancré dans l’amour inconditionnel.

Tels des hérauts, les Serviteurs représentent l’être humain spirituel du Nouveau Monde ; ils sont les précurseurs de la nouvelle race sur Terre et ne sont individuellement que de minuscules composants d’un grand groupe qui distribue de l’énergie. Transmetteurs d’énergie à haute fréquence, ils ne sont que d’infimes expressions d’un vaste processus de transmutation qui est en cours à l’intérieur de la galaxie, le système solaire et sur Terre, et qui continuellement augmente et s’intensifie. Les Serviteurs offrent ainsi, en avance, une opportunité à intensité réduite de purification et de préparation à tous les individus qui voudraient bien se préparer pour l’entrée d’une intensité bien plus forte de force divine, dont la venue est maintenant imminente pour notre monde. Une telle opportunité offerte en avance par les Serviteurs peut leur octroyer une expérience inégalable, riche en perception et éveil spirituel. Vu ce qui se présente maintenant à l’horizon de l’humanité, on peut difficilement exagérer les bienfaits d’une telle grâce.

6. Alors qu’il s’éveille de son assoupissement (un processus qui sera discuté plus tard plus en détail), la conscience du Serviteur typique se manifestera par une réponse naturelle, rapide et compassionnelle à la souffrance, une capacité d’appréhender facilement les principes, des intuitions rapides et de fines perceptions. La profondeur, un bon sens de la justice, un dévouement pour la Vérité et la justice seront parmi les vertus qui lui reviendront en mémoire, de même qu’une joie naturelle, une intelligence contemplative, une passion prononcée pour apprendre et un ardent désir d’aider autrui. Les capacités psychiques et intuitives innées des Serviteurs se manifesteront par une sensibilité accrue à l’influence des gens et des lieux, par le rappel de souvenirs fragmentaires d’expériences oniriques et de service dans leur sommeil, par une sensibilité accrue aux instructions données directement par les mondes supérieurs, par le pouvoir de reconnaître l’acquis spirituel chez autrui ; de plus ils auront la capacité d’interpréter correctement les messages de la Nature, et ainsi de suite.

7. Une marque spéciale et distinctive des Serviteurs est qu’ils reconnaissent le grand besoin d’unité, cet élément essentiel qui permet l’établissement d’une véritable solidarité spirituelle, et qui favorise la discrimination, la compassion et le sacrifice personnel. Tout ce qui est étroit et exclusif, tout ce qui tend à séparer les uns des autres, tout ce qui insiste sur les différences plutôt que sur les ressemblances est à l’opposé de ce que le Serviteur représente en cette veille de la naissance du Nouveau Monde. L’essence de l’action des Serviteurs est fondée sur l’union d’un grand nombre pour atteindre un but unique et désintéressé, non la prédominance d’un individu considéré comme un gourou ou sauveur. Les Serviteurs qui conduiront l’humanité dans le Nouveau Monde le feront en formation de groupe et avec empathie, intuition et amour, ce qui sera la force motrice de leur activité philanthropique : «  C’est à leurs fruits que vous les reconnaîtrez. » La connaissance métaphysique et la compassion ont toujours garanti le succès spirituel ; travailler avec, plutôt que contre les autres est le mode opératoire de tous les Serviteurs qui se sont souvenus de leurs devoirs. Ces serviteurs de la race qui s’éveillent et qui se sont incarnés pour donner l’exemple de la Nouvelle Conscience Mondiale aujourd’hui font preuve d’un esprit de synthèse, de la capacité d’unir une diversité d’opinions et de caractères, de rassembler autour d’eux les éléments les plus disparates et les allier en un tout collectif qui fonctionne pour le plus grand bien possible.

Publicités