– Le jugement et le discernement-

Posted on 6 décembre 2012

0


– Le jugement et le discernement-

fa331cc6

Le jugement disparaît avec l’éveil. Il n’a plus de raison d’être.
Le mental et son esprit rationnel peuvent se mettre à tiquer : « Mais si, le jugement est nécessaire pour bien discerner les choses! »
Et bien non, le jugement ne permet pas le discernement, car le discernement implique la vision divine.

Le jugement voit et juge avec les yeux de la personnalité, de la séparation, et nous laisse bien souvent à la surface des choses.
Le discernement, lui, nous conduit en profondeur, au coeur même des choses. Il ne peut juger, comparer, séparer, car il voit l’oeuvre divine en tout. L’esprit, ainsi relié au coeur, peut alors accueillir le discernement divin à partir de son être présent. Il ne peut que voir et accueillir cette bénédiction dans sa vie.
En vérité, l’esprit qui est ouvert au discernement se place dans le coeur de Dieu, au-delà des apparences du jugement : il est alors en état de grâce et de bénédiction permanentes.

« Le discernement est divin. Le discernement rend l’être humain. Être humain, le coeur ouvert à la Vie, c’est divin ».

On ne peut tout discerner à moins d’être Dieu. S’ouvrir au discernement, c’est simplement s’ouvrir au flux de l’intelligence de Vie infinie ♥

Stéphanie, le 6/6/12

Publicités